EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

OSCE : polémique autour de la présence d'une délégation russe

Manifestation en marge d'une réunion de l'OSCE à Vienne, le 23/02/2023
Manifestation en marge d'une réunion de l'OSCE à Vienne, le 23/02/2023 Tous droits réservés Heinz-Peter Bader/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Tous droits réservés Heinz-Peter Bader/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Par euronews avec AFP, AP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La venue de députés russes à une réunion de l’OSCE en Autriche a suscité une controverse. Des manifestants ont dénoncé cette présence et critiqué l’agression russe en Ukraine.

PUBLICITÉ

Controverse à Vienne, en Autriche, autour d'une réunion de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE).

En cause : la présence de députés russes qui, pour la première fois depuis le début de la guerre, ont été autorisés à voyager dans l'Union européenne.

Leur présence a suscité la colère des délégués. Certains d'entre d'entre eux ont quitté la salle, au moment où la parole a été donnée à un parlementaire russe.

Rihards Kols représentant letton, a vivement critiqué la participation de cette délégation russe.

"C'est une honte que cette délégation soit ici, en particulier la délégation qui est composée de personnes sous le coup de sanctions. Il s'agit de personnes qui ont voté pour annexer des territoires de pays indépendants : le Donbas, Kherson, Zaporijjia, Louhansk. Ce sont les principes que cette institution a été chargée de protéger et de garder."

Les députés russes n'avaient pas été invités lors des précédentes réunions de l'OSCE au Royaume-Uni et en Pologne.

Mais l'Autriche, en tant que pays hôte de l'organisation, affirme être lié par un "accord international".

La présidente de l'Assemblée parlementaire de l'OSCE, la Suédoise Margareta Cederfelt, a défendu cette décision.

"Il est bien sûr difficile de s'asseoir avec des parlementaires russes qui ont soutenu aveuglément la guerre du Kremlin. Mais il est important que les députés russes entendent notre message."

Des manifestants se sont réunis devant le siège de l'OSCE pour critiquer la présence des députés russes et dénoncer les crimes de guerre de Vladimir Poutine.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Un an après le début de l'invasion russe de l'Ukraine, les Chemins de Fer ukrainiens s'adaptent

Guerre en Ukraine : un combat sur les "terres historiques", clame Vladimir Poutine devant la foule

Russie : le journaliste américain Evan Gershkovich condamné à 16 ans de prison pour "espionnage"