Grèce : toujours la colère après la catastrophe ferroviaire

Des heurts se sont produits entre manifestants et forces de l'ordre à la fin du défilé à Athènes (Grèce), le 03/03/2023
Des heurts se sont produits entre manifestants et forces de l'ordre à la fin du défilé à Athènes (Grèce), le 03/03/2023 Tous droits réservés Yorgos Karahalis/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Par euronews et AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

En Grèce, après la catastrophe ferroviaire survenue cette semaine, la colère ne faiblit pas. Des manifestations sont de nouveau attendue ce dimanche pour dénoncer les défaillances qui ont conduit au drame.

PUBLICITÉ

En Grèce, une nouvelle manifestation de colère est programmée ce dimanche matin à Athènes après la catastrophe ferroviaire qui a coûté la vie à 57 personnes, selon le dernier bilan, toujours provisoire.

Les corps des victimes ont été rendus aux familles après le long et douloureux travail d'identification.

Et puis il y a toujours des personnes portées disparues.

Mirella Ruci est la mère d'un jeune homme dont elle est sans nouvelles. "Il n'est pas sur la liste des blessés, ni sur la liste des disparus, se désole-t-elle. Jusqu'à présent, je n'ai aucune information sur l'endroit_où il pourrait se trouver. Il était dans une voiture de laquelle de nombreux enfants ont été sauvés. Je demande à tous ceux qui ont pu quitter ce wagon, s'ils l'ont vu à la place 22."

Petros Giannakouris/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Manifestation à Athènes, le 03/03/2023Petros Giannakouris/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.

Cette catastrophe a suscité une vive émotion, mais aussi de la colère qui s'est exprimée dans les rues des grandes villes. Exemple à Athènes où des milliers de personnes ont défilé pour rendre hommage aux victimes, mais aussi pour dénoncer le laxisme qui a conduit à cette collision.

Des heurts se sont produits entre manifestants et forces de l'ordre à la fin du défilé.

Le nouveau ministre des Transports a présenté ses excuses aux familles des victimes, tout en faisant "une autocritique complète du système politique et de l'Etat".

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

[No Comment] Suite des opérations de secours après l'accident de train meurtrier en Grèce

Énergies renouvelables : un vent nouveau souffle sur le secteur éolien en Grèce

Grèce : le nombre de migrants a plus que doublé en un an