EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

"L'armée manque de tout", les critiques des députés allemands s'intensifient

Le ministre allemand de la Défense Boris Pistorius dans char Leopard 2, Allemagne, 1er février 2023.
Le ministre allemand de la Défense Boris Pistorius dans char Leopard 2, Allemagne, 1er février 2023. Tous droits réservés AP Photo/Martin Meissner
Tous droits réservés AP Photo/Martin Meissner
Par euronews avec AFP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

"L'armée manque de tout, et elle en a encore moins depuis le 24 février 2022", date de l'attaque russe, a déploré Eva Högl lors de la présentation de son rapport annuel sur l'armée allemande.

PUBLICITÉ

L'armée allemande continue à manquer de "tout" malgré l'engagement du chancelier Olaf Scholz d'investir massivement après l'attaque russe de l'Ukraine, a regretté mardi la commissaire à la Défense au Bundestag.

"La Bundeswehr manque de tout, et elle en a encore moins depuis le 24 février 2022", date de l'attaque russe, a déploré Eva Högl lors de la présentation de son rapport annuel sur l'armée allemande.

"Cela concerne la formation, les exercices et aussi l'équipement en opération", a déploré la commissaire, pour qui l'armée allemande "n'est pas entièrement opérationnelle".

"Nous n'avons pas assez de chars pour pouvoir former, pour pouvoir nous entraîner et pour avoir ensuite les moyens nécessaires lors d'un engagement, il manque des bateaux et des navires, il manque des avions", a énuméré Mme Högl.

Wolfgang Kumm/(c) Copyright 2023, dpa (www.dpa.de). Alle Rechte vorbehalten
Eva Högl lors de la présentation de son rapport annuel sur l'armée allemandeWolfgang Kumm/(c) Copyright 2023, dpa (www.dpa.de). Alle Rechte vorbehalten

"Pas un euro de ce fonds spécial n'a encore été dépensé"

Elle a rappelé que le chancelier allemand avait annoncé un investissement de 100 milliards d'euros quelques jours après l'attaque russe mais en 2022, "pas un euro ni un centime de ce fonds spécial n'a encore été dépensé".

"C'est pourquoi je demande que cet argent important pour la Bundeswehr parvienne rapidement aux troupes et que cette année, certaines choses soient acquises de manière tangible", a préconisé Mme Högl.

La commissaire à la Défense a notamment demandé à ce que le gouvernement passe rapidement des commandes pour combler les "lacunes" en matériel, accentuées par les livraisons de chars, de véhicules blindés ou encore de munitions à l'Ukraine.

L'état des casernes reste aussi "lamentable", a pointé Mme Högl.

"Il manque des logements, des toilettes qui fonctionnent, des douches propres, des casiers, des installations sportives couvertes, des cuisines pour les troupes, des installations d'encadrement, des dépôts de munitions et des armureries, sans oublier le wifi", a-t-elle détaillé, chiffrant "l'énorme besoin d'investissement" à "50 milliards d'euros".

Ces investissements sont d'autant plus nécessaires, selon elle, que les effectifs ont augmenté de 12% l'an dernier, pour passer la barre des 180.000. Le taux d'abandon au cours des six premiers mois reste toutefois "trop élevé", atteignant 21% dans certains secteurs de l'armée.

Olaf Scholz avait affirmé fin septembre vouloir que l'Allemagne dispose de la "force armée la mieux équipée d'Europe".

Mais plusieurs décennies de sous-investissements dans la défense ont rendu la tâche titanesque. Le ministre de la Défense, Boris Pistorius, a chiffré à 10 milliards d'euros supplémentaires chaque année les besoins budgétaires de la Bundeswehr.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Allemagne : une grève perturbe le transport aérien ce lundi

Plus de business, moins d'armée : la nouvelle stratégie d'Emmanuel Macron en Afrique

À Kherson, les zones résidentielles sont bombardées par l'armée russe