Kenya : l'opposition poursuit les manifestations contre l'inflation malgré les interdictions

Manifestation contre l'inflation au Kenya
Manifestation contre l'inflation au Kenya   -  Tous droits réservés  Samson Otieno/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Par euronews  avec AFP

A Kibera, le plus grand bidonville de la capitale, des protestaires ont mis le feu à des pneus et lancé des pierres sur les forces de l'ordre.

La police kenyane a lancé des gaz lacrymogènes pour disperser une manifestation de l'opposition contre la vie chère, lundi dans un quartier de Nairobi, au lendemain de l'interdiction de tout rassemblement.

A Kibera, le plus grand bidonville de la capitale, des protestataires ont mis le feu à des pneus et lancé des pierres sur les forces de l'ordre.

Les manifestants présents dans ce bastion du leader de l'opposition, Raila Odinga, ont fait face à la police en tapant sur des casseroles vides et en scandant "nous n'avons pas de farine de maïs".

La situation est en revanche restée calme dans le reste de la ville, notamment dans les quartiers où des affrontements avaient eu lieu la semaine dernière, et où un important dispositif policier a été mis en place pour cette journée à risque.

Des escadrons antiémeute occupent les points stratégiques de Nairobi et patrouillent dans ses rues, où de nombreux commerces sont restés fermés. Des liaisons ferroviaires entre les faubourgs et le centre des affaires ont été suspendues.

Raila Odinga a maintenu dimanche son appel à manifester contre les effets de l'inflation tous les lundis et jeudis, peu après l'interdiction édictée par le chef de la police Japhet Koome de se rassembler ce lundi.

M. Koome avait prévenu que les forces de l'ordre ne permettraient pas que "des hooligans viennent en ville pour piller et détruire les biens et les entreprises des gens".

M. Odinga, battu par William Ruto à l'élection présidentielle du mois d'août, a néanmoins qualifié dimanche la démonstration de force prévue lundi de "mère de toutes les manifestations".

De nombreux Kényans, confrontés aux prix élevés des produits de base, ont des difficultés à se nourrir. L'inflation a atteint 9,2% en février, selon le gouvernement, et la sécheresse record qui sévit dans la région prive des millions de personnes de ressources et de nourriture.

À découvrir également