Taïwan : Fin de l'opération chinoise "Joint Sword"

AFP
AFP Tous droits réservés JACK MOORE/AFP or licensors
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La Chine dit avoir "achevé avec succès" ses manœuvres militaires autour de Taïwan et que l'indépendance de l'île est incompatible avec la paix.

PUBLICITÉ

Pékin dit avoir "achevé avec succès" ses exercices militaires autour de Taïwan.

Pendant trois jours, les forces armées taïwanaises étaient en état d'alerte et ont observé onze navires de guerre et 59 aéronefs chinois simuler le blocus de leur île

Sun Li-fang, porte-parole du ministère taïwanais de la Défense : "Sans intention d'aggraver la situation, les forces armées de la ROC (République de Chine, nom officiel de Taïwan) défendront notre souveraineté et maintiendront notre sécurité nationale d'une manière posée, rationnelle et réfléchie. Entre-temps, nos unités de défense aérienne sont restées en état d'alerte.

L'armée chinoise a simulé un "bouclage total" de Taïwan et a déployé dans le détroit le Shaedong, l'un de ses deux porte-avions.

Wang Wenbin, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères : "L'indépendance de Taïwan et la paix et la stabilité du détroit de Taïwan sont incompatibles. Si nous voulons maintenir la paix et la stabilité dans le détroit de Taïwan, nous devons nous opposer fermement à toute forme d'activité séparatiste en faveur de l'indépendance de Taïwan".

Durant le week-end, l'armée chinoise a simulé des bombardements sur Taïwan.

Selon Pékin, ces manœuvres étaient une riposte à la rencontre aux Etats-Unis entre la présidente taïwanaise Tsaï Ing-wen et le président de la chambre américaine des représentants Kevin McCarty.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Pékin maintient la pression sur Taïwan

L'Europe et la Chine à la recherche de nouvelles routes commerciales

NO COMMENT : Paris célèbre le nouvel an chinois