L'Allemagne dit adieu à ses dernières centrales nucléaires

Archives - Réacteur nucléaire en Allemagne
Archives - Réacteur nucléaire en Allemagne Tous droits réservés Armin Weigel/(c) Copyright 2023, dpa (www.dpa.de). Alle Rechte vorbehalten
Tous droits réservés Armin Weigel/(c) Copyright 2023, dpa (www.dpa.de). Alle Rechte vorbehalten
Par Kristina Jovanovski
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les trois derniers réacteurs sont mis à l'arrêt ce samedi à la grande satisfaction des militants antinucléaires

PUBLICITÉ

Ces manifestants de la ville de Kiel, dans le nord de l'Allemagne, militent depuis des années pour que leur pays sorte du nucléaire. Ce sera chose faite ce samedi. Les trois dernières centrales en activité seront mises à l'arrêt. Des manifestations auront lieu près des trois centrales concernées à Emsland (Basse-Saxe), Neckarwestheim 2 (Bade-Wurtemberg) et Isar 2 (Bavière).

Mais l'Allemagne reste confrontée à la question de savoir où stocker ses déchets nucléaires explique Martina Gremler, responsable des relations publiques pour BUND (Fédération allemande pour l'environnement et la protection de la nature).

"Nous pensons que l'utilisation d'une technologie à haut risque que nous ne pouvons pas contrôler avec certitude et pour laquelle nous ne disposons même pas d'un stockage temporaire, pour ne pas parler d'un stockage définitif, est une très mauvaise chose", dit-elle.

L'utilisation des énergies renouvelables a considérablement augmenté depuis que l'Allemagne a décidé de mettre à l'arrêt ses centrales il y a plus de 20 ans. Une décision confirmée par Angela Merkel en 2011, suite à la catastrophe de Fukushima. Son gouvernement avait décidé de fermer les derniers réacteurs avant la fin de l'année 2022.

L'échéance a ensuite été repoussée à la suite des craintes d'accès à l'énergie et de la hausse des prix provoquées par la guerre en Ukraine.

Les détracteurs de la décision estiment que l'énergie nucléaire nationale peut être utilisée pour réduire les coûts pour les industries allemandes. Ils estiment que les autres énergies renouvelables doivent être développées. Mais il faudra beaucoup de temps avant qu'elles ne répondent entièrement aux besoins du pays, explique Klaus Wiener, député CDU.

"Les énergies renouvelables sont appelées à jouer un rôle important en Allemagne. Ce qui me préoccupe, c'est que cela prendra du temps. Nous avons besoin d'une énorme quantité d'énergie, compte tenu de la transformation que nous observons. Il faudra donc des années, voire une décennie, pour mettre en place les capacités dont nous avons besoin", dit-il.

Pour les militants antinucléaires, la fermeture des centrales samedi est une grande victoire.Mais, ils continueront à lutter, disent-ils, contre les investissements dans l'énergie nucléaire ailleurs en Europe.

Le débat reste vif dans le pays. Un récent sondage (réalisé par l’agence de presse DPA) révèle que 65% des Allemands sont finalement opposés à l’arrêt total du nucléaire.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Cologne : évacuation d'urgence après la découverte d'une bombe de 500 kg

"L'intégration européenne doit se poursuivre", selon le vice-chancelier allemand Robert Habeck

Allemagne : au Mémorial de Buchenwald, les actes antisémites se multiplient