Ukraine : "juste une question de temps" avant la contre-offensive

soldats ukrainiens dans la région de Donetsk, le 15 avril 2023
soldats ukrainiens dans la région de Donetsk, le 15 avril 2023 Tous droits réservés Roman Chop/AP
Par Euronews avec AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Compte à rebours avant la contre-offensive ukrainienne : c'est ce qu'assure le secrétaire du Conseil ukrainien de défense au moment où le président Zelensky demande des armes.

PUBLICITÉ

C'est l'impasse dans la guerre en Ukraine où l'intensité des combats bloque les armées dans l'Est du pays.

Le secrétaire du Conseil ukrainien de défense Oleksy Danilov assure que "la contre-offensive est seulement une question de temps" et le président ukrainien demande des armes.

Volodymyr Zelenskyy, président ukrainien : "Il est très important de comprendre que chaque fois que nous entendons que la livraison d'armes promise est retardée, chaque fois qu'il y a des doutes sur le type d'armes pour l'Ukraine, sur la portée ou d'autres caractéristiques de qualité, cela signifie que chaque fois que les soldats ukrainiens donnent leur vie pour que nous ayons ce temps."

Depuis huit mois et demi Bakhmout est l'épicentre des combats.

Volodymyr Zelensky craint qu'une victoire russe dans cette petite ville du Donbass ne donne un élan symbolique trop important à Vladimir Poutine.

Sergei Lavrov, ministre russe des Affaires étrangères : "Il est clair que nous souhaitons mettre fin au conflit ukrainien le plus rapidement possible. [Et nos objectifs à cet égard sont avant tout de veiller à ce qu'il n'y ait pas de menaces pour la sécurité militaire de la Fédération de Russie sur le territoire de l'Ukraine."

Bakhmout est une ville de l'oblast de Donestk, une des quatre régions envahies par la Russie au cours de l'automne dernier.

Si Bakhmout tombait, la Russie serait proche de s'emparer du reste de la région.

Kiev dit résister à Bakhmout pour se donner du temps et préparer la contre-offensive.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Guerre en Ukraine : le Brésil, aligné sur Moscou et Pékin ?

Moscou s'oppose à toute escalade dans la péninsule coréenne

La réunion de l'OSCE en partie boycottée face à la présence russe