Guerre en Ukraine : le point sur la situation au 21 avril 2023, carte à l'appui

Sasha Vakulina, euronews
Sasha Vakulina, euronews Tous droits réservés Lyon
Tous droits réservés Lyon
Par Sasha Vakulina (adapté de l'anglais)
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Sasha Vakulina d'euronews fait le point quotidien sur le conflit qui se poursuit en Ukraine. Le dégel risque de retarder encore le lancement d'une contre-offensive ukrainienne. mais les mines présentent un plus grand danger selon les Britanniques

PUBLICITÉ

Alors que le dégel se poursuit en Ukraine, il est fort probable qu'une forte boue ralentisse les opérations des deux parties au conflit, a déclaré le ministère britannique de la Défense dans sa mise à jour quotidienne des renseignements, ajoutant que les médias russes en ligne exagèrent probablement l'impact global de la boue sur les forces ukrainiennes afin de remonter le moral des Russes et à saper les celui des Ukrainiens.

On peut toutefois s'attendre à ce que les conditions de surface s'améliorent dans les semaines à venir. Toujours selon le ministère britannique de la défense, la menace des mines reste probablement un facteur plus important pour limiter les manœuvres des combattants.

Les forces russes poursuivent de leur côté leurs opérations d'assaut à l'intérieur et autour de Bakhmout.

L'état-major ukrainien a indiqué que les forces ukrainiennes avaient repoussé 22 attaques russes dans la direction de Bakhmout, plus précisément à Bakhmout et dans la région de Khromove, à 2 km au nord-ouest de la ville.

Des blogueurs affiliés au Kremlin ont affirmé que les forces conventionnelles russes avaient tenté d'avancer vers Stupochky - à environ 14 km au sud-ouest de Bakhmout - tandis que les forces du groupe Wagner ont continué à attaquer les forces ukrainiennes depuis les parties centrale, méridionale et septentrionale de la ville en ruine. Les Russes auraient aussi tenté d'avancer vers l'autoroute qui traverse Khromove.

Le Washington Post rapporte pour sa part, que, selon des documents confidentiels des services de renseignement américains qui ont fait l'objet d'une fuite et qui n'avaient jamais été publiés, Washington a averti en janvier que les forces ukrainiennes risquaient d'être encerclées à Bakhmout et a suggéré à Kyiv de réduire ses pertes et d'abandonner la ville, estimant que l'Ukraine ne serait pas en mesure de tenir Bakhmout face à l'assaut des mercenaires russes.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

No comment : des missiles russes frappent Tchernihiv en Ukraine, faisant 17 morts

Guerre en Ukraine : Kyiv désespère d'obtenir davantage d'aide de ses alliés

Guerre en Ukraine : Kyiv demande de nouvelles armes et munitions à ses alliés occidentaux