Guerre en Ukraine : la situation au 26 avril 2023, cartes à l'appui

Sasha Vakulina, Euronews
Sasha Vakulina, Euronews Tous droits réservés Euronews
Tous droits réservés Euronews
Par Sasha Vakulina (adapté de l'anglais)
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Sasha Vakulina d'euronews fait le point sur la situation sur le terrain. Des mouvements de troupes russes seraient envisagés dans le secteur de la ville de Zaporijjia.

PUBLICITÉ

Des responsables ukrainiens ont signalé que des mesures d'évacuation avaient été mises en œuvre dans certaines villes contrôlées par les Russes dans les parties occupées de la région de Zaporijjia.

Les autorités locales soutenues par la Russie dans la ville voisine d'Enerhodar auraient ainsi prévu d'organiser l'évacuation des enfants de la ville au début du mois de mai.

Des blogueurs militaires russes ont aussi exprimé leurs inquiétudes quant à une éventuelle contre-offensive ukrainienne le long de la ligne de front de la région de Zaporijjia dans les semaines à venir.

Selon l'Institut pour l'étude de la guerre, basé aux Etats-Unis, ces blogueurs russes affirment que les forces ukrainiennes se concentrent dans la région de Zaporijjia et se prépareraient à frapper en direction d'Orikhiv à 50 km au sud-est de la ville de Zaporijjia. Des frappes sont aussi prévues à Rabotyne, à 14 km au sud d'Orikhiv et à et Ocheretuvate, à 29 km au sud-est d'Orikhiv.

Vladimir Rogov, député de l'occupation de la région de Zaporijjia, nommé par Moscou, a déclaré que les forces ukrainiennes, de leur côté,  se concentrent près de Hulyaipole et déploient activement des équipements le long de la ligne de front de la région de Zaporijjia.

Ce fonctionnaire pro-russe a déclaré que les forces ukrainiennes pourraient tenter de traverser le réservoir de Kakhovka pour prendre Enerhodar ou atteindre la mer d'Azov et prendre la centrale nucléaire de Zaporijjia après une contre-offensive réussie.

Des blogueurs militaires russes ont par ailleurs continué à nier avec véhémence que les forces ukrainiennes avaient établi des positions soutenues sur la rive est de la région de Kherson.

Ces activistes du net ont amplifié les rapports textuels et les déclarations vidéo du personnel militaire russe affirmant que les forces ukrainiennes ne se trouvaient pas sur la rive est de la région de Kherson et que la situation restait sous contrôle russe.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Echange de prisonniers entre Kyiv et Moscou

No comment : des missiles russes frappent Tchernihiv en Ukraine, faisant 17 morts

Ukraine : au moins 13 morts dans des frappes russes à Tchernihiv