EventsÉvènementsPodcast
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Joe Biden : "Ils disent que je suis un ancien, je dis que je suis sage."

Le président américain Joe Biden lors du dîner de l'association des correspondants de la Maison-Blanche à Washington, le samedi 29 avril 2023.
Le président américain Joe Biden lors du dîner de l'association des correspondants de la Maison-Blanche à Washington, le samedi 29 avril 2023. Tous droits réservés Carolyn Kaster/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Tous droits réservés Carolyn Kaster/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Par Euronews avec Agences
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le tout-Washington politique et médiatique à observé samedi soir une annuelle - et brève - trêve lors du dîner de gala des correspondants à la Maison Blanche, où Joe Biden a reçu, et donné, des piques pleines d'ironie.

PUBLICITÉ

L'attrait de la traditionnelle soirée des correspondants, qui s'est tenue comme d'habitude dans la vaste salle de réception du Hilton de Washington, s'était quelque peu fané ces dernières années, entre le boycott de Donald Trump et la pandémie.

Mais cette année, l'événement a séduit à nouveau : "c'est à guichet fermé", a déclaré la présidente de l'association de journalistes, Tamara Keith, de la radio publique NPR.

Le dîner de l'association des correspondants de la Maison Blanche est un gala rituel placé sous le signe de l'humour, au cours duquel journalistes et célébrités échangent avec le président américain entre sujets "sérieux" et plaisanteries.

Sur ce dernier point, Joe Biden n'était pas en reste. Le président américain a notamment moqué les faiseurs de gorges chaudes sur son âge.

"Je comprends que mon âge soit un problème. Tout le monde y pense. Et par tout le monde, je veux dire le New York Times. Ils ont dit que j’étais vieux… Moi, je dis que je suis expérimenté. Ils disent que je suis un ancien, je dis que je suis sage", a ironisé le président américain.

Le président Biden : "Vous dites que je suis sur la pente descendante. Don Lemon dirait que c'est un homme dans la force de l'âge".

Le correspondant du "Daily Show", Roy Wood Jr., tête d'affiche de la soirée a enfoncé le clou ; il s'est allègrement moqué de Joe Biden, ses 80 ans, et le fait qu'il soit candidat à sa réélection, ce qui signifierait, s'il est élu, qu'il aurait 86 ans à la fin de son second mandat.

Liberté de la presse

Outre les plaisanteries, Joe Biden consacré la majeure partie de son discours à la question de la liberté de la presse.

Debra Tice, la mère d'Austin Tice, qui n'a plus donné signe de vie depuis sa disparition à un poste de contrôle en Syrie en 2012, figurait parmi les 2 600 personnes qui ont assisté au gala. Les autorités américaines affirment partir du principe que le journaliste américain est vivant et qu'elles s'efforcent de le ramener chez lui.

"Le journalisme n'est pas un crime. Evan Gershkovich (journaliste américain actuellement détenu en Russie - ndlr) et Austin Tice devraient être libérés immédiatement, ainsi que tous les autres Américains détenus à l'étranger", a déclaré Joe Biden. "Je vous promets que je travaille d'arrache-pied pour qu'ils rentrent chez eux", a ajouté le président américain, citant aussi Paul Whelan, l’ancien marine américain purgeant une peine de 16 ans de prison en Russie.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Donald Trump face à la justice fédérale

Accord de principe pour éviter une banqueroute des Etats-Unis

La présidente géorgienne mettra son veto sur la loi sur l'ingérence étrangère