Guerre en Ukraine : "L'offensive russe est un échec", selon la Maison Blanche

Guerre en Ukraine
Guerre en Ukraine Tous droits réservés Libkos/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Tous droits réservés Libkos/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

"Depuis décembre, nous estimons que la Russie a compté plus de 100 000 combattants tués ou blessés, dont 20.000 morts au combat", a dit John Kirby, le porte-parole de la Maison-Blanche chargé de la sécurité nationale.

PUBLICITÉ

Les services de renseignement américains estiment que 20.000 combattants russes ont été tués en Ukraine depuis décembre, et 80.000 autres blessés au combat, a dit un porte-parole de la Maison Blanche lundi.

"Depuis décembre, nous estimons que la Russie a compté plus de 100.000 combattants tués ou blessés, dont 20.000 morts au combat", a dit John Kirby, porte-parole du Conseil de sécurité nationale de la Maison Blanche, pendant une conférence de presse. 

Il a précisé que la moitié des morts appartenaient au groupe militaire privé russe Wagner, et étaient pour la plupart d'anciens prisonniers "jetés dans les combats à Bakhmout (est de l'Ukraine) sans entraînement ni commandement militaire suffisant."

"La conclusion est que l'offensive de la Russie s'est retournée contre elle", a assuré John Kirby.

Il a en revanche refusé de se prononcer sur les pertes subies par l'Ukraine, soutenue par une coalition occidentale animée par les Etats-Unis.

"C'est à eux qu'il appartient d'en parler ou non. Jamais je ne rendrai public quoi que ce soit qui leur complique la tâche. Ils sont les victimes, la Russie est l'agresseur", a-t-il expliqué.

La plupart des combats en Ukraine ces dernières semaines se sont concentrés sur la région orientale du Donbass, en particulier sur la ville de Bakhmout.

Les Russes ont très progressivement avancé dans cette cité industrielle largement détruite, qu'ils affirment contrôler à hauteur d'environ 80%.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Russie: nouveau déraillement d'un train de marchandises dû à un engin explosif

Frappes mortelles russes sur le centre de l'Ukraine, Kyiv affirme avoir abattu un bombardier russe

Conséquences d'une frappe russe sur Dnipro