Attaque de drones sur le Kremlin ? L'Ukraine dément toute implication

Le Kremlin
Le Kremlin Tous droits réservés AP/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Tous droits réservés AP/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Moscou assure avoir déjoué une attaque de drones sur le Kremlin, Kyiv dément toute implication, l'authenticité des images qui circulent n'a pas pu être vérifiée.

PUBLICITÉ

La Russie assure avoir abattu deux drones ukrainiens qui visaient le Kremlin et dénonce une tentative d'assassinat contre Vladimir Poutine.

L'authenticité des images qui circulent sur les réseaux sociaux n'a pas pu être vérifiée.

On aperçoit ce qui pourrait être un drone approcher des toits du Kremlin avant d'exploser.

À en croire le porte-parole de la présidence russe, Vladimir Poutine n'était pas au Kremlin au moment où l'attaque aurait eu lieu.

La Russie dit se "réserve(r) le droit de prendre des mesures de représailles".

De son côté, l'Ukraine dit "ne rien à voir à faire avec les attaques de drones contre le Kremlin."

Le conseiller à la présidence ukrainienne Mikhaïlo Podoliak soupçonne une manipulation russe pour justifier de futures attaques contre cibles civiles en Ukraine.

Mikhaylo Podolyak, conseiller de la présidence ukrainienne : "Concernant les drones au-dessus du Kremlin. Tout est assez transparent et clair, mais je vais quand même en parler. Tout d'abord, l'Ukraine n'a rien à voir avec cela, car de telles actions n'ont aucune valeur militaire."

Les accusations russes d'une attaque sur le Kremlin interviennent alors que les incidents impliquant des drones se sont multipliés ces derniers mois en Russie et à quelques jours des célébrations de la victoire sur l'Allemagne nazie.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La Russie dit avoir abattu deux hommes suspectés d'avoir fomenté des actes terroristes

La journaliste américaine Alsu Kurmasheva reste en prison

Poutine qualifie l’idée d’attaquer l’OTAN d’"absurde"