En Pologne, la concurrence des entreprises ukrainiennes

De nombreux réfugiés ukrainiens ont été encouragés à créer leurs activités en Pologne.
De nombreux réfugiés ukrainiens ont été encouragés à créer leurs activités en Pologne. Tous droits réservés Euronews
Par Magdalena Chodownik (adapté de l'anglais)
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Près de 25 000 entreprises ukrainiennes ont ouvert leurs portes en Pologne. Une concurrence encouragée par Varsovie mais pas toujours bien vue. Le reportage de notre correspondante Magdalena Chodownik.

PUBLICITÉ

Conséquence de l'afflux de réfugiés ukrainiens en Pologne, le nombre d'entreprises ukrainiennes présentes sur le marché polonais est passé à 25 000. Une forte augmentation encouragée par les autorités polonaises qui ont rapidement permis aux Ukrainiens de démarrer des activités commerciales leur permettant d'opérer sur le marché polonais dans les mêmes conditions que les Polonais.

Tetiana Gomon, Chambre de commerce polono-ukrainienne : "L'introduction de la possibilité de gérer une entreprise individuelle en Pologne par une loi spéciale pour tous les Ukrainiens, de manière à ce qu'ils bénéficient par exemple d'un allègement financier au début de leur activité, de tarifs préférentiels de l'institution d'assurance sociale pendant les deux premières années."

Un des exemples est Charnomorka, restaurant ukrainien spécialisé dans les fruits de mer, qui a ouvert en Pologne en décembre 2022.

Karina Synevych, représentante du restaurant Charnomorka : "Il y a longtemps, avant la guerre, nous commencions déjà à réfléchir et à planifier notre entrée sur le marché européen, mais la guerre nous a simplement poussés à le faire plus rapidement."

Le restaurant emploie également des réfugiés ukrainiens pour les livraisons à domicile notamment. Comptable, Irina a retrouvé un poste dans ce restaurant. _"_Je suis très heureuse d'avoir trouvé une entreprise ouverte par nos hommes d'affaires ukrainiens, car je peux y travailler en fonction de ma formation".

Selon les experts, cette situation présente de nombreux avantages, comme les taxes versées au budget de l'État polonais.
Mais cette concurrence ukrainienne suscite aussi des inquiétudes, voire des jalousies. Mais pour Justyna Bojkalo, les Polonais n'ont rien à craindre.

Justyna Bokajło, département des relations économiques internationales et de l'intégration européenne : _"Cette perception d'un employé ukrainien en Pologne et dans les entreprises ukrainiennes est en train de changer. Les attitudes positives diminuent - une partie de la société polonaise exprime ses craintes en limitant l'accès aux soins de santé ou aux prestations sociales._Je pense que les industries qui sont populaires parmi les entrepreneurs ukrainiens sont en relation de partenariat avec les entrepreneurs polonais et complètent bien les lacunes du marché du travail polonais".

Magdalena Chodownik, euronews : "Environ 2 millions de personnes qui ont quitté l'Ukraine suite à l'invasion russe sont restées en Pologne. C'est un défi important pour les marchés, que ce soit en termes de logement ou de marché du travail, et la Pologne est encore en train de s'adapter à la nouvelle situation."

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

En Pologne, l'immobilier de plus en plus inaccessible

La Pologne reçoit ses premiers lance-roquettes HIMARS à déployer près de la frontière russe

La Pologne ou la nouvelle tête de pont de l'OTAN