Mondiaux de judo : la Française Shirine Boukli en argent en -48 kg

La finale des -48 kg à Doha, au Qatar, le dimanche 7 mai 2023.
La finale des -48 kg à Doha, au Qatar, le dimanche 7 mai 2023. Tous droits réservés AP Photo/Hussein Sayed
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les Mondiaux de Judo ont débuté ce dimanche à Doha, au Qatar. Shirine Boukli s'est inclinée en finale des -48 kg face à la Japonaise Natsumi Tsunoda.

PUBLICITÉ

Avant le début de la compétition, étalée sur huit jours, la grande famille du judo s’est réunie lors du Congrès de la Fédération internationale. Les supporters locaux étaient au rendez-vous pour assister à une première journée passionnante.

La Française Shirine Boukli en argent en -48 kg

En -48 kg, la double championne du monde Natsumi Tsunoda avait bien l’intention de défendre son titre. La Japonaise a fait étalage de son talent tout au long de la journée, avec des techniques variées. De l’autre côté du tableau, la Française Shirine Boukli a elle aussi réalisé un parcours sans faute pour atteindre la finale.

Dans un affrontement de très haut niveau, Shirine Boukli a bien tenté de déstabiliser la tenante du titre avec plusieurs projections de hanche. Mais personne ne semble actuellement capable de résister au Tomoe-nage de Natsumi Tsunoda, qui rejoint le club très fermé des triples champions du monde.

Le président de la FIJ, M. Marius Vizer, a distribué les premières médailles de ces Mondiaux.

"Tomoe-nage est ma technique préférée, je la maîtrise parfaitement. Tout le monde le sait et tout le monde se prépare à cela en m’affrontant", a déclaré Natsumi Tsunoda.

La Française Blandine Pont, battue en demi-finales par Natsumi Tsunoda, s'est elle inclinée lors de la petite finale face à une autre Japonaise, Wakana Koga, et termine au pied du podium.

La surprise Fransisco Garrigos en -60 kg

En -60 kg, l'Espagnol Fransisco Garrigos est venu à Doha avec de grandes ambitions. Il a créé la surprise en battant en demi-finales le grand favori, le Japonais Naohisa Takato. Le champion olympique et quadruple champion du monde a dû s’incliner.

De l'autre côté du tableau, une autre surprise nommée Dilshodbeck Baratov. L'Ouzbek est parvenu à se hisser en finale grâce à son judo explosif. Mais s’est bien Fransisco Garrigos qui a décroché l’or en réalisant une attaque basse intelligente. Il s’agit du premier titre mondial pour l’Espagnol qui n’a pas caché son plaisir.

Les médailles ont été remises par le vice-président du Conseil olympique d'Asie, Otabek Umarov

"J'ai affronté Naohisa Takato en demi-finales, après ça, il ne me restait qu'un combat pour m’imposer. Participer à une finale des Mondiaux, c’est quelque chose de rare, je me suis dit que je devais tout donner", a expliqué Fransico Garrigos.

Les fans de judo ont déjà hâte d’assister à la deuxième journée de compétition à Doha.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Mondiaux de judo : sixième titre mondial pour Clarisse Agbégnénou

Judo : le Belge Matthias Casse s'impose en -81 kg à Antalya

Record : l'Estonien Jaan Rose parcourt la plus longue distance sur une slackline