En Chine, un sommet inédit avec les dirigeants d'Asie centrale pour ouvrir "une nouvelle ère"

Le président chinois Xi Jinping lors du sommet Chine - Asie centrale à X’ian, dans la province de Shaanxi, le 19 mai 2023
Le président chinois Xi Jinping lors du sommet Chine - Asie centrale à X’ian, dans la province de Shaanxi, le 19 mai 2023 Tous droits réservés Ding Haitao/Xinhua
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Xi Jinping a ouvert jeudi un sommet inédit avec les dirigeants de cinq pays d'Asie centrale. L'objectif est de renouer avec ces anciennes républiques soviétiques et de profiter de la perte d’influence de la Russie liée à la guerre en Ukraine.

PUBLICITÉ

Un sommet à 6 en réplique à la réunion du G7. Alors que les dirigeants des sept pays occidentaux les plus riches se retouvent ce vendredi à Hiroshima, au Japon, le Président chinois Xi Jinping a reçu en grande pompe 5 chefs d'état d'Asie centrale à Xi'An, dans le centre de la Chine. L'objectif: renforcer la collaboration dans la région, quand l'Europe et l'OTAN alertent sur l'influence croissante et les ambitions de Pékin.

"Nous devons agir sur l'iitiative de sécurité mondiale et rester fermes contre les tentatives extérieures d'ingérence dans les affaires intérieures des pays de la région ou d'incitation à des révolutions. Nous devons faire preuve d'une tolérance zéro vis-à-vis des forces du terrorisme, du séparatisme et de l'extrémisme, et nous efforcer de résoudre les problèmes de sécurité dans la région. Nous devons travailler ensemble pour nous assurer que notre communauté ne présente aucun conflit et une paix durable" a affirmé le Président chinois dans son discours.

Ce Sommet "Chine-Asie centrale" doit devenir un rendez-vous régulier... Pékin cherche ainsi à s'accaparer l'influence de la Russie, dans cette région tiraillée entre l'héritage soviétique et l'Occident.

En échange de grands investissements et de la construction d'autoroutes et des voies ferrées à la pointe de la technologie dans le cadre des "Nouvelles Routes de la Soie", la Chine espère aussi mettre la main sur les ressources gazières de la région.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Un sommet à Paris pour un choc de financement des pays du Sud

La Chine appelle à resserrer les liens avec l'Allemagne, qui veut s'émanciper

Un nouveau partenariat commercial entre Washington et Londres