EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Kherson inondée : les évacuations continuent et le bilan s'aggrave

Evacuation de Kherson
Evacuation de Kherson Tous droits réservés LIBKOS/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Tous droits réservés LIBKOS/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Par Euronews avec AFP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

En Ukraine, les opérations de secours se poursuivent après la rupture du barrage hydroélectrique de Kakhovka, survenue mardi matin à l'aube. Le dernier bilan provisoire s’élève à 8 morts et 5800 personnes ont été évacuées.

PUBLICITÉ

"Au total, 22 273 maisons dans 17 localités sont inondées. Selon les prévisions, la montée des eaux peut durer encore 10 jours", a indiqué sur Telegram Vladimir Saldo, le chef de la partie occupée de la région de Kherson, précisant que le bilan des inondations "est monté à huit" morts.

Selon lui, 5800 personnes ont été évacuées depuis mardi des zones inondées sous occupation russe et 4000 personnes sont menacées de coupures d'eau potable.

Il a accusé en outre l'armée ukrainienne de bombarder la région, "ce qui rend difficile le travail des sauveteurs".

La Russie, de son côté, a bombardé la ville de Kherson et la partie de la région sous contrôle ukrainien, selon les journalistes de l'AFP sur place.

Explosion

Alors que Moscou et Kiev se rejettent la responsabilité de la catastrophe, l'institut de sismologie norvégien Norsar est formelle. C’est bien “une explosion" qui a provoqué la destruction du barrage et non les dommages subis lors de bombardements au cours des mois précédents.

L'Ukraine de son côté a publié l'enregistrement d'une conversation présumée entre des militaires russes, qui confirmerait l’origine de l’effondrement.

Ailleurs dans le pays, la guerre continue et les combats font rage. L’armée russe dit avoir repoussé plusieurs attaques ukrainiennes, possibles prémices d'une vaste contre-offensive pour reprendre les territoires passés sous le contrôle ennemi.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Sans électricité ni eau : la vie éprouvante des habitants de Kherson après la destruction du barrage

Moscou ordonne aux milices privées de signer un contrat avec le ministère de la Défense

Offensive ukrainienne vers l'est et le sud : Moscou confirme, Kyiv garde le silence