EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

À Kherson, le niveau de l'eau commence à baisser, quatre jours après la destruction du barrage

Personnes secourues à Kherson en Ukraine, après la destruction du barrage de Kakhovka, le 8 juin 2023
Personnes secourues à Kherson en Ukraine, après la destruction du barrage de Kakhovka, le 8 juin 2023 Tous droits réservés LIBKOS/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Tous droits réservés LIBKOS/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Guerre en Ukraine et inondations : le bureau de la coordination des affaires humanitaires de l'ONU déplore une situation "intolérable".

PUBLICITÉ

Quatre jour après l'explosion du barrage de Kakhovka en Ukraine, le niveau de l'eau commence à baisser à Kherson. D'après l'administration ukrainienne de la région, 35 localités restent inondées sur la rive droite, alors que le niveau de l'eau a baissé d'un demi-mètre en une journée.

Selon les autorités, plus de 6 000 personnes ont été évacuées dans des dizaines de villes. En attendant l'évacuation, certains sont obligés de se réfugier en hauteur, sur les toits de leurs maison.

Malgré cette montée des eaux, la guerre se poursuit, avec son lot de bombardements. Une situation "intolérable" pour Denise Brown, chargée du bureau ukrainien de l'ONU pour la coordination des affaires humanitaires.

"Plus de 700 personnes ont dû quitter" Bilozerka, près de Kherson a-t-elle déclaré ce vendredi.

"L'aide humanitaire a été fournie dès le premier jour. La nourriture et l'eau sont arrivées. Nos équipes sont sur le terrain, elles aident la communauté et les autorités locales. Cette communauté a été littéralement touchée par les bombardements. Et maintenant, les inondations" a-t-elle déploré.

Alors que les alliés occidentaux de l'Ukraine soupçonnent la Russie d'avoir fait exploser le barrage, Vladimir Poutine a ordonné la création d'une commission chargée de lutter contre les conséquences des inondations.

D'après l'institut de sismologie norvégien Norsar, une "explosion" provenant de la région du barrage de Kakhovka a été détecté au moment de sa destruction mardi, l'institut se gardant d'attribuer une origine à cette déflagration de magnitude comprise entre 1 et 2.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Sans électricité ni eau : la vie éprouvante des habitants de Kherson après la destruction du barrage

La situation en Ukraine au 9 juin 2023

La contre-offensive ukrainienne a débuté selon l'Institut pour l'Etude de la guerre (ISW)