EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Ukraine : le bilan des inondations s'alourdit avec dix morts et 41 disparus

Les rues de Kherson (Ukraine) sont inondées après l'explosion du barrage de Kakhovka
Les rues de Kherson (Ukraine) sont inondées après l'explosion du barrage de Kakhovka Tous droits réservés AP/Copyright 2020 The AP. All rights reserved
Tous droits réservés AP/Copyright 2020 The AP. All rights reserved
Par euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La destruction du barrage de Kakhovka a provoqué des inondations en aval du fleuve du Dniepr, et poussé des milliers d'habitants à quitter leurs logements.

PUBLICITÉ

L'Ukraine a annoncé lundi un bilan en hausse des victimes des inondations dues à la destruction d'un barrage sur le fleuve Dniepr la semaine dernière, porté à dix morts et 41 disparus dans la région de Kherson.

"Nous en sommes à dix morts à Kherson et dans sa région. Nous avons aussi 41 portés disparus", a annoncé le ministre ukrainien de l'Intérieur Igor Klymenko sur le réseau social Telegram.

Le barrage hydro-électrique de Kakhovka, situé dans une zone sous contrôle russe, a été détruit le 6 juin, inondant des centaines de kilomètres carrés en aval, forçant à l'évacuation de milliers d'habitants et faisant craindre une catastrophe tant humanitaire qu'environnementale.

Le gouverneur de la région de Kherson, Olexandr Prokudine, a indiqué sur Telegram que deux nouveaux corps de victimes avaient été découverts dans la ville, chef-lieu de la région du même nom.

"Une femme encore non identifiée et un homme de 50 ans ont été retrouvés noyés dans un des quartiers de la ville", a-t-il dit.

Il avait annoncé la veille que trois personnes avaient été tuées par des bombardements de l'armée russe sur une embarcation des secours qui évacuait des civils.

Des milliers d'hectares de terres inondées

Selon des experts, les inondations vont également rendre des milliers d’hectares de terre incultivables pendant plusieurs années.

L'Ukraine accuse la Russie d'avoir miné et dynamité le barrage à dessein, pour barrer la route dans cette région du sud à ses troupes qui ont engagé une contre-offensive. 

La Russie assure que le barrage a cédé à la suite de bombardements ukrainiens.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Mort de Silvio Berlusconi : "la fin d'une époque" pour de nombreux Italiens

Les Cubains se pressent à La Havane pour monter à bord d'un navire de guerre russe

Le journaliste américain Evan Gershkovich sera jugé en Russie pour espionnage