PUBLICITÉ

Moscou dit contrer des attaques ukrainiennes là où Kyiv revendique des gains

Un militaire dans un char de combat
Un militaire dans un char de combat Tous droits réservés ANATOLII STEPANOV/AFP or licensors
Tous droits réservés ANATOLII STEPANOV/AFP or licensors
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Selon les analystes militaires, l'Ukraine n'a pas encore lancé le gros de ses forces dans sa grande contre-offensive.

PUBLICITÉ

L'Ukraine a affirmé ce dimanche et lundi avoir repris de nouveaux territoires occupés par la Russie dans des zones situées à cheval entre les front Est et Sud, ce que Moscou dément, affirmant contrer les attaques et infliger de lourdes pertes à l'ennemi.

Des images relayées ce lundi montrent des soldats ukrainiens revendiquant la libération du village de Storojevé, dans l'oblast de l'Ukraine.

"Au début, l'ennemi a résisté et a essayé de nous repousser avec son artillerie, mais nous avons réussi à prendre l'initiative, et lentement, maison après maison, nous avons commencé à libérer le village" a indiqué un militaire ukrainien se faisant appeler "Doc".

Ces opérations auraient permis de faire prisonniers quelques soldats russes, selon lui.

Moscou, de son côté, a affirmé lundi avoir repoussé des offensives ukrainiennes dans la zone du Sud, le ministère russe se gardant toutefois de démentir ou de confirmer son repli de certaines localités, dont Blagodatné, Makarivka, Neskoutchné.

Il a par ailleurs affirmé avoir repoussé "à l'aide__d'artillerie et de systèmes lance-flammes du groupement des forces «Est», trois attaques de l'adversaire depuis Velyka Novossilka (...) et de la localité de Levadné".

Forte d'armements occidentaux et après des mois de préparation, l'Ukraine a lancé début juin une offensive pour reconquérir les 17% de territoire occupé par la Russie.

Un succès militaire ukrainien d'ampleur permettrait de rompre le pont terrestre reliant la Russie à la péninsule annexée de Crimée. Cela constituerait un revers majeur pour Moscou.

Selon les analystes militaires, l'Ukraine n'a pas encore lancé le gros de ses forces dans sa grande contre-offensive, et elle teste actuellement encore le front avec des attaques ciblées pour en déterminer les points faibles.

Les autorités ukrainiennes ont elles juré de garder le silence sur leurs objectifs, stratégie et tactiques.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les Occidentaux estiment qu'il est "trop tôt" pour juger du succès de la contre-offensive de Kyiv

Guerre en Ukraine : la situation au 8 juin 2023, cartes à l'appui

De nouvelles frappes russes sur Kharkiv, situation "extrêmement difficile" autour de Donetsk