PUBLICITÉ

"Kyiv a toujours la puissance de feu nécessaire pour sa contre-offensive", affirment les Etats-Unis

Le secrétaire américain à la Défense, Lloyd Austin, à Bruxelles, 15 juin 2023
Le secrétaire américain à la Défense, Lloyd Austin, à Bruxelles, 15 juin 2023 Tous droits réservés AP Photo/Virginia Mayo
Tous droits réservés AP Photo/Virginia Mayo
Par euronews avec AFP, EFE, AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'armée ukrainienne dit avoir repris une centaine de kilomètres carrés à l'armée russe. Kyiv reçoit le soutien des Occidentaux à Bruxelles.

PUBLICITÉ

La contre-offensive ukrainienne rencontre une forte résistance de la part des troupes russes. Les pertes sont lourdes et la progression lente. Néanmoins, Kyiv affirme avoir repris jeudi le contrôle d'une centaine de kilomètres carrés de territoires, dont sept localités dans les régions de Donetsk et Zaporijjia.

En outre, depuis Bruxelles, après une réunion au siège de l'Otan avec le ministre ukrainien de la Défense, le secrétaire américain à la défense, Lloyd Austin, a déclaré que l'Ukraine disposait encore d'une capacité et d'une puissance de feu suffisante pour mener sa contre-offensive malgré les pertes initiales. Une réponse aux dires de Vladimir Poutine qui annonce des pertes catastrophiques pour Kiev. 

Moscou a revendiqué la prise de chars allemands Leopard et de blindés américains Bradley fournis aux forces ukrainiennes.

Je pense que les Russes nous ont montré les cinq mêmes véhicules (détruits) environ 1000 fois sous 10 angles différents. Mais franchement, les Ukrainiens ont, encore beaucoup de capacités de combat, de puissance de combat.
Lloyd Austin
Secrétaire à la Défense des Etats-Unis

Depuis Bruxelles, les Etats-Unis ont annoncé la fourniture de matériels, de véhicules blindés et de munitions pour 325 millions de dollars. L'Allemagne, le Royaume-Uni, la Pologne, le Canada, le Danemark, les Pays-Bas, la Norvège et l'Italie ont également annoncé des contributions.

La délicate situation de la centrale nucléaire de Zaporijjia

Le chef de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), Rafael Grossi, s'est par ailleurs rendu hier à la centrale nucléaire de Zaporijjia pour évaluer les risques potentiels liés à la destruction du barrage de Kakhovka, qui fournissait l'eau de refroidissement de la centrale.

Rafael Grossi déclare que la situation est "grave" mais qu'elle est en cours de stabilisation : 

"Je dirais qu'il y a deux points fondamentaux : d'une part, nous pouvons voir que la situation est grave, que les conséquences sont là et qu'elles sont réelles. D'autre part, des mesures sont prises pour stabiliser la situation."

En attendant, les militaires ukrainiens continuent le combat, ici, dans un char allemand Panzer 2000 près de Bakhmout. Comme les Pays-Bas, l'Allemagne a envoyé 14 de ces canons automoteurs à Kyiv .

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Contre-offensive ukrainienne : guerre de propagande entre Kyiv et Moscou

La frappe à Kharkiv fait 16 morts, Zelensky évoque la concentration de troupes russes

Norvège : touristes russes interdits d'entrée