PUBLICITÉ

Elus agressés pendant les émeutes : appel à une "mobilisation civique" devant les mairies lundi

Une attaque à la voiture-bélier a eu lieu au domicile du maire de L’Haÿ-les-Roses, au sud de Paris, dimanche 2 juillet 2023.
Une attaque à la voiture-bélier a eu lieu au domicile du maire de L’Haÿ-les-Roses, au sud de Paris, dimanche 2 juillet 2023. Tous droits réservés AP
Tous droits réservés AP
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'Association des maires de France appelle à "une mobilisation civique des citoyens pour un retour à l'ordre républicain".

PUBLICITÉ

Maires et citoyens sont invités lundi à se rassembler sur le parvis de toutes les mairies de France, qui feront sonner leur sirènes, après l'attaque à la voiture-bélier du domicile du maire de L'Haÿ-les-Roses (Val-de-Marne), a annoncé dimanche le président de l'Association des maires de France (AMF).

"L'AMF a décidé d'appeler les élus et la population à se mobiliser, nous on ne baisse pas les bras (...) et à ce titre demain à 12h00 nous avons décidé avec (...) tous les maires de France d'appeler à un rassemblement sur les parvis des mairies, nous ferons sonner les sirènes", a déclaré David Lisnard sur TF1.

"Nous continuons notre travail au quotidien pour que l'ordre revienne", a-t-il poursuivi.

Dans un communiqué appelant à "une mobilisation civique des citoyens pour un retour à l'ordre républicain", l'AMF souligne que "depuis mardi dernier, (les) communes sont partout en France le théâtre de troubles graves, qui ciblent avec une extrême violence les symboles républicains que sont les hôtels de ville, les écoles, les bibliothèques, les polices municipales".

Interrogé sur la mise en place de couvre-feux dans certaines villes, David Lisnard a estimé que des couvre-feux "locaux" sont la "bonne solution pour faciliter le travail des forces de l'ordre".

Mais il serait "absolument anormal en l'état actuel des choses de faire un couvre-feu général qui pénaliserait l'immense majorité de la population qui se comporte bien", a-t-il nuancé.

150 mairies ou bâtiments municipaux attaqués

Le patron de l'AMF a par ailleurs fait état auprès de l'AFP de "150 mairies ou bâtiments municipaux attaqués depuis mardi, une première dans l'histoire du pays".

Vers 01h30 du matin, un véhicule destiné à prendre feu a pénétré dans l'enceinte du pavillon du maire de L'Haÿ-les-Roses, incendiant le portail et un véhicule de la famille, tandis que son épouse s'est fracturé une jambe en fuyant avec ses deux enfants de 5 et 7 ans.

Selon les premiers éléments de l'enquête, "le véhicule a été lancé pour brûler le pavillon", a détaillé le procureur de Créteil Stéphane Hardouin.

Une tentative d’incendie a également eu lieu au domicile du maire de la commune de La Riche, près de Tour.

Les violences font suite à la mort de Nahel, 17 ans, tué mardi par un policier lors d’un contrôle routier.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

France : décrue des violences urbaines avec 72 interpellations dans la nuit de lundi à mardi

Mort de Nahel : la France doit s'attaquer aux problèmes de racisme dans sa police, selon l'ONU

Nouvelle-Calédonie : Emmanuel Macron se rend dans l'archipel français