EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Guerre en Ukraine : la situation au 13 juillet 2023

Sasha Vakulina, euronews
Sasha Vakulina, euronews Tous droits réservés frame
Tous droits réservés frame
Par Sasha Vakulina (adapté de l'anglais)
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Malgré la guerre en Ukraine, les Russes restent très nombreux à se rendre en Crimée pour visiter la péninsule. Face aux risques d'embouteillage, l'armée russe a été mobilisée pour faciliter le transit des touristes.

PUBLICITÉ

Les forces russes utilisent des moyens navals pour résoudre les embouteillages sur le pont du détroit de Kertch.

Le commandant de la marine russe, Maxim Rykhlov, a déclaré le 11 juillet que la marine russe avait déployé deux grands navires de débarquement pour servir de transbordeurs de véhicules dans le détroit de Kertch, après que le ministère russe des transports eut demandé l'aide de la marine en cas d'importants embouteillages en direction de la Crimée.

L'Institut pour l'étude de la guerre a précédemment évalué qu'un afflux de touristes russes en Crimée a généré de sérieux embouteillages le long de l'une des lignes de communication terrestres les plus importantes de la Russie, ce qui a incité les autorités russes à diriger les ressources de l'État pour aider les touristes à se rapprocher d'une zone d'hostilités actives.

La Crimée, péninsule de la mer Noire que la Russie a saisie à l'Ukraine et illégalement annexée en 2014, a été la cible d'attaques répétées de drones contre des installations navales, des lignes ferroviaires et des dépôts pétroliers.

Des blogueurs militaires russes ont affirmé que le trafic à l'entrée du pont du détroit de Kertch, dans la région de Krasnodar, devrait encore augmenter dans les jours à venir, car la saison touristique estivale bat son plein.

Les autorités russes sont confrontées à des problèmes civils et de transport omniprésents en Crimée, en partie à cause de leur refus persistant de mobiliser pleinement la société russe en temps de guerre, ce qui se traduit par la poursuite de la promotion du tourisme en Crimée occupée malgré le fait qu'il s'agit d'une cible ukrainienne.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Guerre en Ukraine : les États-Unis ont commencé à livrer des armes à sous-munitions à Kyiv

No Comment. Les proches des prisonniers de guerre ukrainiens manifestent à Kyiv

Des bombardements russes sur Kryvyi Rih mercredi font au moins 8 morts