PUBLICITÉ

The Cube : des armes livrées en Ukraine rachetées par des cartels mexicains ?

The Cube, l'émission de fact-checking
The Cube, l'émission de fact-checking Tous droits réservés  d'euronews
Tous droits réservés  d'euronews
Par Sophia Khatsenkova (adapté de l'anglais)
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Des armes de guerre livrées en Ukraine finissent-elle par tomber dans les mains des cartels de drogue mexicains ? Pour euronews, Sophia Khatsenkova a mené l'enquête. Spoiler : c'est très improbable.

PUBLICITÉ

Des armes envoyées en Ukraine finissent-elles entre les mains des cartels de la drogue mexicains ? C'est ce qu'affirment certains internautes sur les réseaux sociaux. Mais est-ce vrai ?

Tout a commencé lorsqu'une présentatrice de télévision mexicaine a posté cette vidéo sur Twitter en disant : "Dans l'État de Tamaulipas, un membre présumé du cartel du Golfe a été enregistré en train de transporter l'une des armes les plus exclusives et les plus puissantes, un "Javelin", qui a été utilisé lors de l'invasion de l'Ukraine et dont la valeur se situe entre 20 000 et 60 000 dollars."

Des centaines d'utilisateurs de Twitter ont ainsi affirmé que des armes envoyées par l'Otan avaient été revendues sur le marché noir aux cartels mexicains et à d'autres organisations criminelles dans le monde entier. Ces craintes ont été également instrumentalisées par des comptes pro-Kremlin.

Mais ces affirmations contiennent de nombreux éléments trompeurs.

Ce n'était pas un Javelin

Le reportage de la télévision mexicaine a été mal traduit et le présentateur ne mentionne l'Ukraine qu'une seule fois au cours du reportage, sans jamais dire que l'arme vue dans la vidéo a été introduite clandestinement depuis ce pays.

Nous avons donc contacté Raytheon Technologies, la société qui fabrique le Javelin, et voici ce qu'elle nous a répondu : "La vidéo ne montre pas un Javelin, dont la taille et la forme sont différentes".

Selon des experts en armement, l'arme montrée dans la vidéo est un lance-roquettes AT-4 fabriqué en Suèdee. Elle est beaucoup plus petite que le Javelin et moins chère environ 1 500 euros contre 175 000 euros pour un Javelin.

Un lance-roquettes en provenance d'Ukraine pourrait-il se retrouver entre les mains d'un cartel de la drogue ? Est-il possible que ces armes soient vendues illégalement à des organisations criminelles ? Voici ce qu'en pense un expert en commerce illégal d'armes.

Nils Duquet, directeur du Flemish Peace Institute : "Il est très, très improbable qu'à l'heure actuelle, les cartels de la drogue mexicains possèdent des armes en provenance d'Ukraine. Nous savons que le trafic d'armes est généralement un phénomène régional. Par conséquent, s'il existe un trafic en dehors de l'Ukraine, il apparaîtrait d'abord dans les pays voisins, et pas immédiatement sur d'autres continents. Et nous n'avons pas vu de preuves crédibles de trafic d'armes à feu en dehors de l'Ukraine au cours des deux dernières années."

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

MAJ : frappe russe sur un supermarché Kharkiv, au moins 14 morts

Guerre en Ukraine : les troupes russes gagnent du terrain

Slovaquie : des civils récoltent plusieurs millions pour l'Ukraine