EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Wagner a remis à l'armée russe plus de 2 000 équipements militaires et 20 000 armes légères

Les combattants de Wagner ont été en première ligne dans la sanglante bataille pour Bakhmout, ville dévastée dont la capture a été revendiquée en mai par Moscou.
Les combattants de Wagner ont été en première ligne dans la sanglante bataille pour Bakhmout, ville dévastée dont la capture a été revendiquée en mai par Moscou. Tous droits réservés AP/PRIGOZHIN PRESS SERVICE
Tous droits réservés AP/PRIGOZHIN PRESS SERVICE
Par Euronews avec AFP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'armée russe a annoncé mercredi avoir reçu de la part du groupe paramilitaire Wagner plus de 2 000 équipements, 2 500 tonnes de munitions et 20 000 armes légères, grâce à l'accord passé après sa rébellion avortée en juin.

PUBLICITÉ

"Les forces armées russes, conformément au plan, achèvent la réception des armes et du matériel militaire des unités du groupe Wagner", a indiqué le ministère russe de la Défense sur Telegram.

Il a également publié une vidéo montrant des militaires inspectant des chars, des blindés de transport de troupes, des caisses de munitions, de kalachnikovs et de mines.

Le patron de Wagner, Evguéni Prigojine, avait accepté de remettre aux troupes régulières russes les armements de ses hommes après l'abandon de sa rébellion fin juin.

Selon le ministère, l'armée russe a reçu "plus de 2 000 équipements et armements" dont des chars T-90, des systèmes lance-roquettes Grad et Ouragan, des systèmes de défense antiaérienne Pantsir et des obusiers.

Bataille de Bakhmout

Elle a également obtenu "plus de 2 500 tonnes de munitions diverses et environ 20 000 armes légères".

"Tous les équipements ont été livrés à l'arrière (du front), où les unités de réparation des forces armées russes effectuent leur maintenance", a ajouté le ministère.

Les combattants de Wagner ont notamment été en première ligne dans la sanglante bataille pour Bakhmout, ville dévastée dont la capture a été revendiquée en mai par Moscou.

Pendant leur rébellion, les hommes de Wagner avaient occupé pendant plusieurs heures un quartier général de l'armée, dans le sud de la Russie, et parcouru plusieurs centaines de kilomètres en direction de Moscou.

La mutinerie a pris fin le 24 juin au soir, avec un accord prévoyant le départ au Bélarus de M. Prigojine. Ses combattants se sont vus proposés par le président Vladimir Poutine de rejoindre les troupes régulières, de partir pour le Bélarus ou de retourner à la vie civile.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Horreur, mensonges et désillusions : un ex-membre de Wagner témoigne sur Bakhmout et la mutinerie

Guerre en Ukraine : des civils ukrainiens dans l’enfer des geôles russes

No Comment : un soldat américain condamné à de la prison en Russie