EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Vague de chaleur dans le sud de l'Europe : l'Italie pourrait frôler les 48 degrés

Une femme essaie de se rafraîchir à Rome (Italie), le 14 juillet 2023.
Une femme essaie de se rafraîchir à Rome (Italie), le 14 juillet 2023. Tous droits réservés ALBERTO PIZZOLI/AFP or licensors
Tous droits réservés ALBERTO PIZZOLI/AFP or licensors
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La vague de chaleur "Cerberus" s'en va, mais une nouvelle fait son apparition "Charon". Des températures proches des records sont attendues autour du bassin méditerranéen et en Italie particulièrement.

Italie

PUBLICITÉ

La vague de chaleur "Cerberus" s'éloigne de l'Europe, mais une nouvelle, surnommée "Charon", arrive et pourrait entraîner des températures record. Les habitants de Sardaigne ont été alertés que le mercure pourrait monter sur l'île à 48°C, soit juste un peu en dessous du record européen qui est de 48,8°C en Sicile en août 2021.

À Rome, des températures de 40 à 43°C sont attendues. Les habitants trouvent pour la plupart refuge sur la côté située à quelques kilomètres.

Espagne

Dans certaines régions d'Espagne, comme à Malaga, même l'obscurité n'apporte pas de soulagement : à minuit, la température peut atteindre 36,1 °C. Selon l'Agence météorologique nationale espagnole (AEMET), la canicule a touché mardi plus de 36 millions d'habitants dans 13 des 17 régions du pays.

Turquie

En Turquie, la chaleur complique considérablement la lutte contre les incendies de forêt qui se sont déclarés dans la province de Mugla au sud ouest du pays. Un village de la région a été évacué par précaution. Aucune victime n'est à déplorer pour l'instant.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Un record de température de 52,2°C a été atteint en Chine dimanche, ce qui fait craindre un retour de la sécheresse

No Comment : en Afrique du Sud, une violente tempête fait au moins 11 morts

Ce célèbre village des Baléares limite les visites pour lutter contre le tourisme de masse