EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Attaques de drones contre le pont de Crimée : deux morts et des dégâts

Le Pont de Crimée derrière les lettres Z et V devenus le symbole de l'armée russe
Le Pont de Crimée derrière les lettres Z et V devenus le symbole de l'armée russe Tous droits réservés AP/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Tous droits réservés AP/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Par Euronews avec AFP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La Russie a imputé la responsabilité de cette attaque au régime de Kyiv.

PUBLICITÉ

Les forces ukrainiennes ont attaqué avec des drones navals le stratégique pont de Crimée dans la nuit de dimanche à lundi, tuant deux civils selon Moscou.

Importants dégâts

L'attaque ukrainienne a fait d'importants dégâts sur la section routière du pont**, le seul qui relie la Russie à la péninsule ukrainienne de Crimée** annexée par Moscou en 2014, et sert de base arrière à l'armée russe combattant en Ukraine.

Elle a été menée par les services spéciaux et les forces navales ukrainiens à l'aide de "drones navals", a indiqué lundi à l'AFP une source au sein des services ukrainiens de sécurité (SBU).

L'attaque a été perpétrée par l'Ukraine, a confirmé sur la messagerie Telegram la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova.

Le Comité antiterroriste russe (NAK) a précisé dans un communiqué qu'elle a eu lieu à 03H05 (00H05 GMT) et confirmé qu'elle a été menée par des "drones de surface navals".

Deux civils, un homme et une femme qui circulaient en voiture, y ont été tués, et leur fille blessée, a affirmé lundi dans un communiqué le Comité d'enquête russe.

Sur Telegram, la chaîne de télévision publique Crimée-24 a publié une vidéo du pont montrant une portion de sa section routière partiellement effondrée. Le Comité d'enquête a également publié une vidéo, montrant des hommes ramassant des indices sur la chaussée penchant vers la mer.

Deuxième attaque en 18 mois

Le pont de Crimée, long de 18 kilomètres et inauguré en 2018, consiste en deux ouvrages parallèles, l'un réservé à la circulation routière et l'autre au trafic ferroviaire.

La section ferroviaire du pont n'a pas été endommagée et la circulation y a repris dans la matinée, ont indiqué les autorités de Crimée. Les services de ferry permettant de traverser ce bras de mer ont également repris, les automobilistes voulant traverser le détroit étant appelés à les emprunter.

Le viaduc, qui enjambe le détroit de Kertch, avait déjà été endommagé le 8 octobre dernier par une puissante explosion attribuée par les autorités russes à un camion piégé par les services secrets ukrainiens.

Le pont en béton, construit à grands frais sur ordre de Vladimir Poutine, avait été ensuite remis en service.

Le président du Sénat russe, Sergueï Mironov, a affirmé que Moscou devait en représailles attaquer les infrastructures ukrainiennes et arrêter les négociations sur l'accord céréalier, qui expire ce lundi à minuit.

Moscou met fin à l'accord céréalier

La Russie a déclaré mettre fin à un accord de guerre sans précédent qui permettait l'acheminement de céréales de l'Ukraine vers des pays d'Afrique, du Moyen-Orient et d'Asie où la faim est une menace croissante.

Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a annoncé l'arrêt de l'accord lors d'une conférence téléphonique avec des journalistes, ajoutant que la Russie reviendrait à l'accord lorsque ses demandes seraient satisfaites.

"Lorsque la partie de l'accord sur la mer Noire concernant la Russie sera mise en œuvre, la Russie reprendra immédiatement la mise en œuvre de l'accord", a déclaré M. Peskov.

AFP

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Crimée : une attaque ukrainienne provoque l'explosion d'un dépôt de munitions

Crimée : incendie sur un terrain militaire, évacuation de "plus de 2 000 personnes"

La Russie accuse l'Ukraine d'avoir mené l'attaque contre le pont de Crimée