EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Nouvelle vague de bombardements russes : l'Ukraine dit avoir intercepté 36 missiles de croisière

Destructions en Ukraine après un bombardement russe
Destructions en Ukraine après un bombardement russe Tous droits réservés Fotó: AP
Tous droits réservés Fotó: AP
Par euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'armée de l'air ukrainienne a affirmé mercredi avoir intercepté 36 missiles de croisière tirés par la Russie lors d'une nouvelle vague de bombardements, au 18e mois de l'invasion du pays par Moscou.

PUBLICITÉ

"Le 26 juillet, 36 missiles de croisières de l'ennemi ont été détruits", a assuré sur Telegram Mykola Olechtchouk, commandant de l'armée de l'air ukrainienne. Il n'a pas précisé si des missiles russes avaient atteint leur cible lors de cette attaque.

Selon l'armée de l'air, les forces ukrainiennes ont intercepté trois missiles Kalibr lors d'une première série de frappes dans l'après-midi et 33 missiles X-101 et X-555 en début de soirée.

Les missiles ont été tirés depuis huit bombardiers stratégiques russes Tu-95 depuis le sud-est en se dirigeant vers l'ouest de l'Ukraine en "changeant constamment de direction", selon la même source.

En revanche, l'armée de l'air a évoqué une autre frappe russe dans la soirée à l'aide de chasseurs MiG-31 qui ont tiré quatre missiles hypersoniques Kinjal, particulièrement difficile à intercepter.

Cette frappe a visé la région de Khmelnytsky, dans l'ouest de l'Ukraine, déjà ciblée à plusieurs reprises par la Russie.

"Les informations concernant les conséquences des tirs de X-47 Kinjal sont en cours de clarification", ont indiqué les forces ukrainiennes.

Dans la région de Dnipro (centre-est), le gouverneur Serguiï Lyssak a annoncé sur Telegram que les débris d'un missile russe abattu ont provoqué un incendie qui a été maîtrisé sans faire de victimes.

La Russie a multiplié les bombardements sur les villes ukrainiennes depuis deux semaines, visant en particulier le port d'Odessa sur la mer Noire, où des infrastructures servant à l'exportation de céréales par l'Ukraine ont été touchées.

La Russie dit régulièrement viser des cibles militaires ukrainiennes dans la région de Khmelnytsky, situées à plusieurs centaines de kilomètres de la ligne de front.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Ukraine : un missile russe frappe un immeuble à Dnipro

La Russie dit avoir intercepté deux missiles ukrainiens, 16 blessés à Taganrog

Des bombardements russes sur Kryvyi Rih mercredi font au moins 8 morts