PUBLICITÉ

La canicule s'installe sur le sud de la France

Un homme sur un banc à Lyon (France), le 19 août 2023.
Un homme sur un banc à Lyon (France), le 19 août 2023. Tous droits réservés OLIVIER CHASSIGNOLE/AFP or licensors
Tous droits réservés OLIVIER CHASSIGNOLE/AFP or licensors
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les températures caniculaires seront particulièrement éprouvantes dimanche dans les 49 départements de l'hexagone placés en vigilance orange par Météo France, dépassant ainsi les 40°c dans la vallée du Rhône.

PUBLICITÉ

L'alerte orange concerne 49 départements au total, contre 28 départements la veille. Soit une large moitié sud allant du Bas-Rhin jusqu'à la Gironde, avec des températures "atteignant généralement 35 à 38°C sur le sud du pays (...) et pouvant dépasser les 40°C sur la basse vallée du Rhône", a indiqué Météo France samedi après-midi.

Ces fortes températures devraient se maintenir "jusqu'en milieu de semaine prochaine, avec un pic se produisant entre lundi et mercredi selon les régions. Ensuite, une baisse des températures est prévue à partir de jeudi. Tout cela restant à confirmer".

Cet épisode, le plus chaud de l'été 2023, est dû à la mise en place au-dessus du pays d’un dôme de chaleur. Il s'agit d'"une vaste zone anticyclonique à tout étage de l’atmosphère qui emprisonne l’air déjà chaud et le réchauffe par compression, un peu à l’image d’une pompe à vélo", explique Météo France.

Dans le sens des retours, Bison Futé a classé la journée de dimanche rouge dans une large partie de la région Auvergne Rhône-Alpes et orange dans le reste du pays. Elle est verte dans le sens des départs.

Samedi, un pic de 1.056 km d'embouteillages a été atteint peu après midi, avant de redescendre à 280 km vers 18H00.

Ce coup de chaud d'une intensité exceptionnelle pour une fin août avait conduit la Première ministre Elisabeth Borne à appeler vendredi à la prudence après avoir réuni la veille une cellule interministérielle de crise.

Les autorités ont depuis multiplié les messages de prévention sanitaire, notamment dans les grandes villes. Des maraudes supplémentaires et des dispositifs pour prendre des nouvelles des personnes fragiles et isolées ont été mis en place.

Les municipalités ont invité les habitants à se rapprocher des "lieux de fraîcheur": piscine, bibliothèques, fontaines, parcs ou musées climatisés…

Outre les difficultés au quotidien, les fortes chaleurs exacerbent les problèmes de sécheresse et plusieurs départements de la moitié sud ont annoncé cette semaine de nouvelles restrictions sur l'eau.

Qui dit chaleur dit également risque d’incendies: les massifs de l'Estérel et du Tanneron dans les Alpes-Maritimes ont été placés en état de risque feux de forêts "rouge-très sévère" pour samedi, tout comme plusieurs massifs du Var.

De son côté, le groupe EDF a indiqué envisager de réduire la production de ses centrales nucléaires du Bugey (Ain) à partir de dimanche et Golfech, près d'Agen, à partir de lundi afin de respecter les limites de rejets thermiques.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

No Comment : traditionnels tournois de joutes aquatiques à Sète

Alertes aux crues en Europe : la Moselle en France, le nord de l'Italie et la Slovénie impactés

Violents orages : une femme emportée par une coulée de boue