EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Les militaires promettent une transition de "trois ans au maximum"

de gauche à droite, Mousa Tourey, Abdulalamni Abubakar, Mohamed Bazoum, Alhaji Muhammad Saad Abubakar III, Niamey, le 19 août 2023
de gauche à droite, Mousa Tourey, Abdulalamni Abubakar, Mohamed Bazoum, Alhaji Muhammad Saad Abubakar III, Niamey, le 19 août 2023 Tous droits réservés AP/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Tous droits réservés AP/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Par Euronews avec AFP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Une délégation de la Cedeao accueillie à Niamey où les putschistes promettent de rendre le pouvoir aux civils au maximum dans trois ans

PUBLICITÉ

Au Niger, le Premier ministre nommé par la junte a accueilli une délégation de la Cedeao conduite par l'ancien président nigérian Addulsalami Abubakar.

L'envoyé de l'organisation ouest africaine a pu rencontrer le président déchu Mohamed Bazoum dans la résidence où il est prisonnier.

De son côté, le leader de la junte assure que la période de transition ne durera pas plus de trois ans.

Abdourahamane Tiani, leader de la junte au Niger : "En vérité, la prise du pouvoir par les forces de défense et de sécurité si tôt soutenue fermement par notre vaillante population s'inscrit dans un contexte de rejet des modèles de sécurité et de mauvaise gouvernance faite d'injustice et de corruption".

Le leader de la junte a par ailleurs rencontré l'envoyé de la Cedeao et accusé l'organisation ouest-africaine de vouloir mettre "sur pied une armée d'occupation en collaboration avec une armée étrangère."

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Une alliance mondiale pour lutter contre le trafic de migrants ?

Niger : l'ambassadeur de France Sylvain Itté a quitté Niamey

Les premières troupes françaises quittent le Niger sous la pression de la junte militaire