EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Deux morts à Kyiv, l'aéroport russe de Pskov visé par une attaque de drones

Pskov le 29 août 2023
Pskov le 29 août 2023 Tous droits réservés Ostorozhno Novosti/AP
Tous droits réservés Ostorozhno Novosti/AP
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La capitale ukrainienne a été visée par la plus importante attaque de drones et de missiles depuis le printemps. La chute de débris a causé la mort de deux personnes.

PUBLICITÉ

"Attaque aérienne nocturne. Kyiv n'a pas connu une attaque aussi forte depuis le printemps. L'ennemi a lancé une attaque massive (...) en utilisant des drones et des missiles", a indiqué sur Telegram le chef de l'administration militaire de Kyiv, Serguiï Popko, indiquant qu'"au total, plus de 20 cibles ennemies ont été détruites" par la défense aérienne ukrainienne.

Dans le même temps, une attaque nocturne de drone a visé l'aéroport de Pskov, dans le nord-ouest de la Russie, a annoncé mercredi Moscou qui a affirmé par ailleurs avoir détruit quatre navires militaires ukrainiens transportant des membres des forces spéciales de Kyiv.

"Une attaque de drone a été repoussée à l'aéroport de Pskov, Dieu merci, (il n'y a) pas de victimes", a affirmé le gouverneur régional Mikhaïl Vedernikov dans une vidéo publiée sur Telegram.

Il avait annoncé plus tôt que le ministère de la Défense s'attelait à "repousser une attaque de drone" à cet endroit, accompagnant son message d'une vidéo où l'on pouvait voir un vaste incendie et entendre des explosions et le hurlement des sirènes.

"Le niveau des destructions est en train d'être précisé. Tous les services sont à pied d'oeuvre", a ajouté le gouverneur.

Selon l'agence de presse officielle TASS, citant les services de secours, quatre avions cargo lourds Il-76 ont été endommagés.

Tous les vols de l'aéroport de Pskov de mercredi ont été annulés en attendant l'évaluation des dégâts éventuels subis par la piste, a indiqué M. Vedernikov.

"D'après les premières informations, rien de grave, mais la nuit il est difficile de vérifier cela. Si tout est en ordre, l'aéroport reprendra ses activités normales jeudi", a détaillé le gouverneur.

La région de Pskov, proche de l'Estonie, avait déjà été attaquée par des drones fin mai. Sa capitale administrative se trouve à quelque 830 km de Kyiv.

Des navires ukrainiens détruits, affirme Moscou

Tôt mercredi, le ministère russe de la Défense a également affirmé avoir détruit en mer Noire quatre navires militaires ukrainiens comptant à leur bord des membres des forces spéciales.

Mercredi vers 00h00 locales (21h00 GMT mardi), "un avion des forces aériennes navales de la Flotte de la mer Noire (...) a détruit quatre navires militaires rapides (qui transportaient) des groupes de débarquement des forces d'opérations spéciales ukrainiennes (comptant) au total jusqu'à 50 personnes", a communiqué le ministère sur Telegram sans fournir davantage d'informations.

L'Ukraine s'était félicitée jeudi d'avoir mené une rare opération commando dans la péninsule de Crimée, annexée par Moscou en 2014, et d'y avoir hissé le drapeau national, un succès symbolique dans ce bastion considéré comme imprenable par Moscou.

Des unités des forces spéciales ukrainiennes étaient venues depuis la mer, débarquant près des villages d'Olenivka et Maïak, dans l'ouest de la Crimée, avant de repartir "sans pertes", accomplissant tous leurs objectifs et tâches selon le renseignement militaire ukrainien.

Le 22 août, la Russie avait affirmé avoir "détruit" une vedette de fabrication américaine transportant des militaires ukrainiens près de l'île des Serpents, en mer Noire, après avoir revendiqué le même jour celle d'un navire de reconnaissance en mer Noire.

Attaques de drones

Selon la Défense russe, Kyiv a par ailleurs conduit des attaques de drones qui ont été déjouées par les forces russes dans la nuit de mardi à mercredi.

Moscou a dit avoir abattu trois drones dans la région de Briansk, frontalière de l'Ukraine. Cette attaque n'a pas fait de victimes, selon le gouverneur Alexandre Bogomaz, qui s'est exprimé sur Telegram.

Les forces russes ont également détruit un engin dans la région de Kalouga, limitrophe de celle de Moscou, et un autre dans la région d'Orel (ouest), selon le ministère russe de la Défense.

Le gouverneur de la région d'Orel a lui fait état de "deux véhicules aériens sans pilote (...) abattus au-dessus du territoire de la région d'Orel" par la défense aérienne, indiquant sur Telegram ne pas avoir d'informations quant à d'éventuels dégâts ou blessés.

PUBLICITÉ

Les attaques de drones contre le territoire russe et la péninsule de Crimée annexée en 2014 sont devenues quasi-quotidiennes ces dernières semaines, prenant notamment pour cible la capitale russe, sur fond d'une contre-offensive de Kyiv entamée début juin.

Mardi, la Russie avait affirmé avoir déjoué des attaques nocturnes de drones dans les régions de Toula et Belgorod (ouest).

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky s'était félicité fin juillet que "la guerre arrive sur le territoire de la Russie".

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

25 attaques de drones ukrainiens en territoire russe, Kyiv a renforcé son arsenal

Ukraine : Kyiv ouvre une enquête après la mort de 3 pilotes dans une collision entre 2 avions

Des bombardements russes sur Kryvyi Rih mercredi font au moins 8 morts