EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Rencontre avec une société espagnole qui recrute des combattants pour l'Ukraine

Des soldats ukrainiens tirent des salves lors de funérailles à Bila Tserkva, près de Kiev, en Ukraine.
Des soldats ukrainiens tirent des salves lors de funérailles à Bila Tserkva, près de Kiev, en Ukraine. Tous droits réservés Emilio Morenatti/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Tous droits réservés Emilio Morenatti/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Par Laura Llach
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

Une société espagnole recrutant des volontaires pour combattre en Ukraine affirme être en contact avec le ministère ukrainien de la défense et propose des contrats d'une valeur pouvant aller jusqu'à 3 400 euros par mois.

PUBLICITÉ

L'épreuve la plus difficile pour les futurs combattants espagnols de la Légion internationale d'Ukraine est de tenir pendant trois jours une position clé qu'ils ont gagnée. Pour ce faire, les volontaires passent deux nuits et trois jours sans dormir, à défendre le point stratégique.

"De toute la formation, c'est l'épreuve où le taux d'abandon est le plus élevé", affirme, à Euronews, Francisco Galván, directeur et formateur en chef de G.O.A. Tactical, la seule entreprise espagnole qui se consacre à l'entraînement des personnes qui veulent combattre en Ukraine.

D'autres exercices suivent, comme courir avec du matériel militaire sur les épaules, capturer et "nettoyer" des tranchées occupées et des tests de stress dans un environnement hostile.

Pour 700 euros, les futurs combattants reçoivent cinq jours d'entraînement pour expérimenter ce qui se passera sur le champ de bataille.

La récompense ? Un contrat avec le ministère ukrainien de la défense, pouvant aller jusqu'à 3 400 euros, s'ils intègrent les unités d'élite.

"Notre entreprise a des contacts avec les ministères de la défense du monde entier, y compris l'Ukraine. Nous évaluons une personne intéressée par le combat et nous lui donnons les renseignements nécessaires pour qu'elle puisse entrer en contact avec eux", explique Francisco Galván.

Emilio Morenatti/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Francisco Galván avec l'un des étudiants participant au coursEmilio Morenatti/Copyright 2023 The AP. All rights reserved

"C'est le volontaire qui doit les appeler directement, mais nos contacts l'attendent. Il présente ensuite le certificat de validation et il a le travail", ajoute-t-il.

Il s'agit d'éviter que l'entreprise ne soit classée dans la catégorie des entreprises privées de sécurité et de défense, les "Private Military Companies", un service similaire à celui du groupe Wagner.

"Nous avons des gens qui se battent en Ukraine. L'un d'entre eux est rentré en Espagne pour se reposer quelques mois, et c'est à ce moment-là que les autorités ukrainiennes lui ont demandé s'il pouvait recruter des gens pour participer à la guerre", prédise Francisco Galván.

Après 18 mois de lutte contre l'invasion massive de la Russie, l'Ukraine a besoin de soldats. Nombre d'entre eux sont épuisés, et le taux de pertes est élevé.

Bien que l'armée ukrainienne évite de donner des chiffres précis sur le nombre de soldats, Statista Research estime qu'ils sont 500 000, soit le double de ceux qui servaient juste avant le début du conflit.

Le nombre de victimes fait également l'objet de nombreuses spéculations, mais les services de renseignement militaire américains estiment qu'il y en a eu 190 000 - y compris les blessés - en un an et demi de guerre.

Emilio Morenatti/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
L'entreprise espagnole propose des cours de cinq jours pour évaluer les compétences des futurs combattantsEmilio Morenatti/Copyright 2023 The AP. All rights reserved

L'Ukraine a besoin de plus de soldats

La Légion internationale, supervisée par les services de renseignement ukrainiens, est composée de volontaires militaires du monde entier.

En mars 2022, le ministère ukrainien de la Défense a lancé un programme de recrutement de ces volontaires dans son armée. Le nombre de personnes qui combattent actuellement dans ce bataillon n'a pas été rendu public.

Selon Francisco Galván, le problème est qu'un grand nombre de personnes arrivent sans formation, de sorte que le ministère recherche des volontaires plus spécialisés.

La société a déclaré aux médias espagnols qu'un poste de première ligne recevra un salaire de 2 800 euros par mois, tandis que l'administration en coulisses recevra un salaire d'environ 1 800 euros par mois. Le poste le plus recherché est celui des unités d'élite, avec des salaires pouvant s'élever jusqu'à 3 400 euros par mois.

Les candidats doivent avoir au moins deux ans d'expérience dans le secteur, qu'il s'agisse de l'armée, de la police ou de la sécurité. Plus de 200 candidatures ont été reçues depuis le lancement de l'appel, il y a une semaine.

"Ce cours n'est pas destiné aux personnes qui partent de zéro, il serait impossible de former quelqu'un en cinq jours. Ce que nous faisons, c'est évaluer si la personne sait vraiment et peut se battre en Ukraine", explique Francisco Galván.

PUBLICITÉ

Le directeur souligne qu'aucun des volontaires n'a de casier judiciaire.

Euronews a contacté le ministère ukrainien de la Défense pour obtenir un commentaire.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Des formations de combat en milieu urbain organisées par l'OTAN pour l'armée ukrainienne

Iles Canaries : 68 migrants sauvés par un bateau de croisière, 5 corps récupérés

Le roi Felipe VI fête ses dix ans de règne en Espagne