PUBLICITÉ

Plus de 3 800 morts en Libye après le passage du cyclone Daniel

La ville de Derma, ravagée par le cyclone Daniel.
La ville de Derma, ravagée par le cyclone Daniel. Tous droits réservés AP Photo/Muhammad J. Elalwany
Tous droits réservés AP Photo/Muhammad J. Elalwany
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Au moins 3 800 personnes sont mortes à Derna en Libye après le passage du cyclone Daniel. L'arrivée des secours est compliqué par l'accès limité à aux zones sinistrées, et aux pannes d'électricité.

PUBLICITÉ

Des corps, alignés par dizaines le long de la rue à Derna, en Libye. Quatre jours après les inondations dévastatrices survenues dans l'est du pays, le bilan dépasse désormais les 3 800 morts, selon le ministère de l'Intérieur

Plus de 3 000 d'entre eux ont déjà été enterrés. Mais ce bilan pourrait encore s'alourdir dans les prochaines heures : plus de 5 000 personnes sont portées disparues, environ 7 000 autres sont déclarées blessées par les services de secours. Trois volontaires du Croissant-Rouge libyen ont la mort lors des opérations de sauvetage. Les rescapés appellent la Communauté Internationale à l'aide.

Sur place, l'aide humanitaire arrive au compte-goutte. Un premier avion jordanien chargé de fournitures médicales a atterri ce mercredi à Tripoli. D'autres convois venus de France, d'Italie et de Turquie sont également en route.

Mais l'accès au zones les plus touchées reste difficile. Derna n'est plus accessible que par deux entrées au sud sur sept habituellement, et les pannes d'électricité ainsi que les perturbations du réseau de télécommunication sont nombreuses.

C'est la pire catastrophe naturelle qu'a connu la région, depuis le grand tremblement de terre de 1963 qui avait frappé la ville d'Al-Marj.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Libye : des milliers de morts dans la ville martyre de Derna

Derna : une vingtaine de nouveaux corps repêchés en mer, deux semaines après le drame

Inondations en Libye : la menace d'une épidémie plane sur la ville de Derna