PUBLICITÉ

L'AIEA discute de sécurité nucléaire

Rafael Grossi, réélu directeur général de l'AIEA lors de sa 67e conférence générale à Vienne le 25 septembre 2023.
Rafael Grossi, réélu directeur général de l'AIEA lors de sa 67e conférence générale à Vienne le 25 septembre 2023. Tous droits réservés ALEX HALADA/AFP or licensors
Tous droits réservés ALEX HALADA/AFP or licensors
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La conférence générale de l'agence onusienne s'est ouverte le 25 septembre 2023 à Vienne, en Autriche, autour notamment des questions de sûreté et de sécurité.

PUBLICITÉ

Au programme de cette session de travail avec les 177 États membres figure un projet de résolution sur "la sûreté, la sécurité et les garanties nucléaires en Ukraine".

L'Italien Rafael Grossi a été reconduit pour un second mandat de quatre ans en tant que directeur général et il est revenu sur sa préoccupation majeure : la centrale nucléaire de Zaporijia. 

Le directeur a justifié le travail des experts de l'AIEA en Ukraine et salué leur engagement de longue durée : "Au cours de l'année écoulée, dix équipes d'experts en sûreté se sont rendus dans un territoire en guerre pour accéder à la centrale. Et nous continuons le travail, comme vous pouvez le constater dans nos rapports quasi quotidiens sur la situation qui reste très, très fragile."

Rafael Grossi a aussi appelé l'Iran à plus de coopération avec l'Agence autour du Plan d’Action Global commun, nom officiel de l’accord sur le nucléaire iranien conclu en 2015.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Ukraine : importants dégâts à Odessa après une nouvelle attaque russe

Ukraine : l'AEIA alerte sur le danger d'un "accident nucléaire"

La République tchèque veut accélérer sa transition énergétique avec le nucléaire