EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

La Grèce à l'épreuve de nouvelles inondations

Dégâts après le passage de la tempête Elias en Grèce, septembre 2023.
Dégâts après le passage de la tempête Elias en Grèce, septembre 2023. Tous droits réservés Petros Giannakouris/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Tous droits réservés Petros Giannakouris/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Par Euronews avec AFP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La ville grecque de Volos est sous l’eau après le passage de la tempête Elias qui a provoqué des inondations.

PUBLICITÉ

L'armée, les pompiers et la protection civile sont jeudi sur le pied de guerre pour faire face aux inondations provoquées par des pluies diluviennes qui frappent à nouveau le centre de la Grèce, trois semaines après la tempête meurtrière Daniel.

Depuis mercredi soir, une nouvelle tempête baptisée Elias a surtout touché la ville de Volos, chef-lieu de la Magnésie, l'île d'Eubée et le département de Fthiotida, entraînant la crue des torrents, des glissements de terrain, ruptures de barrages, inondations de routes et d'habitations, selon les pompiers.

Plus de 250 personnes ont été secourues depuis mercredi par les pompiers, épaulés par l'armée, qui utilisent des canots pneumatiques et des véhicules spéciaux pour accéder aux lieux touchés.

En raison du mauvais temps, un hélicoptère privé biplace est tombé jeudi en fin matinée au large de l'île d'Eubée et des recherches sont en cours pour retrouver les passagers, ont indiqué les pompiers.

Une grande partie de Volos est privée d'électricité et des sections de l'hôpital local ont été inondées mais l'établissement reste opérationnel.

"Notre pensée est aujourd'hui à Volos et en Eubée", a déclaré le Premier ministre Kyriakos Mitsotakis lors d'une réunion avec son groupe parlementaire de droite.

Selon la météo, la tempête doit s'affaiblir jeudi soir mais "les forces de secours resteront sur place", a affirmé Vassilios Vathrakoyanis, porte-parole des pompiers à la télévision publique Ert.

Comptant environ 140 000 habitants, Volos se remet difficilement après la tempête Daniel début septembre qui avait déversé des trombes d'eau en Thessalie, principale plaine de production agricole en Grèce, à environ 400km au nord d'Athènes.

Volos avait alors été privée d'eau potable pendant plus de deux semaines et les dégâts subis par le réseau de distribution local n'ont pas encore été entièrement réparés.

"Ce n'est que cette semaine que les autorités ont achevé le nettoyage des lieux affectés (par la tempête Daniel, ndrl)", s'indigne Eleni Konstantatou, habitante de Volos.

"Hier (mercredi), il a commencé à pleuvoir mais nous pensions qu'il s'agissait d'une petite averse, nous ne nous attendions pas à ce que la zone soit à nouveau inondée (...). Nous revenons à la case départ", déplore-t-elle à l'AFP.

La tempête Daniel avait fait 17 morts en Thessalie, détruisant des cultures et tuant des dizaines de milliers d'animaux d'élevage.

Après la Grèce, Daniel avait frappé la semaine dernière la Libye, faisant au moins 3.875 morts.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Athènes infestée de punaises de lit ? Un canular pour dissuader les touristes

Météo extrême en Europe : des records de chaleur et des tempêtes violentes

Une météo déréglée et déchaînée dans le sud de l'Europe