Athènes infestée de punaises de lit ? Un canular pour dissuader les touristes

Les touristes d'Athènes ont été la cible d'une arnaque aux punaises de lit dans plusieurs locations saisonnières de la ville.
Les touristes d'Athènes ont été la cible d'une arnaque aux punaises de lit dans plusieurs locations saisonnières de la ville. Tous droits réservés Carolyn Kaster/AP
Par Euronews DigitalAP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

Alors que la Grèce s'attend à une année touristique record, le ministère de la santé prend des mesures pour lutter contre les avis d'évacuation frauduleux liés aux punaises de lit dans les hébergements touristiques.

PUBLICITÉ

De faux panneaux avertissant d'une infestation de punaises de lit sont utilisés pour dissuader les touristes à Athènes, en Grèce.

Ils ont été placés à l'extérieur d'immeubles d'habitation du centre-ville, décrivant faussement un problème de punaises de lit.

Une véritable crise du logement frappe actuellement Athènes et d'autres régions de Grèce. De nombreux appartements étant utilisés comme locations de vacances pour les visiteurs étrangers, les loyers augmentent et les habitants ne peuvent plus se loger.

Dans un communiqué publié mardi, le ministère grec de la santé a déclaré que ces panneaux étaient totalement faux.

Il s'est associé à la police pour mettre un terme à ces fausses affiches, qui comportent les logos officiels des autorités.

Les fausses affiches menacent les  touristes d'une amende de 500 €

Mal traduits en anglais, ces panneaux prétendent à tort que les autorités sanitaires ont ordonné aux clients de partir pour protéger les résidents grecs.

Ils mentionnent un problème de punaises de lit et menacent les visiteurs d'une amende de 500 € s'ils ne partent pas. Ils souhaitent également aux touristes un bon séjour en Grèce.

Ce canular fait suite à l'hystérie provoquée en septembre et en octobre par une épidémie de punaises de lit en France. De nombreuses photos et vidéos avaient alors été partagées sur les réseaux sociaux montrant les nuisibles dans des trains et des cinémas à Paris, et certains experts affirmaient qu'ils pouvaient voyager via l'Eurostar vers d'autres pays comme le Royaume-Uni.

Le ministre français des transports avait réagi à cette affaire en déclarant que le problème avait été exagéré et qu'il n'y avait "pas lieu de céder à la psychose".

Qui se cache derrière le canular des punaises de lit à Athènes ?

L'augmentation des locations de vacances à court terme a contribué à augmenter le coût des loyers pour les Grecs, poussant de nombreux habitants à quitter le centre d'Athènes.

La valeur des logements est également en hausse, en partie à cause des politiques gouvernementales qui offrent aux investisseurs étrangers des résidences en échange d'investissements immobiliers.

Le tourisme est crucial pour l'économie grecque, puisqu'il représente une part importante des revenus annuels. Le ministère de la santé a déclaré mardi qu'il avait demandé à la police de mettre un terme à ces fausses alertes.

Il a insisté sur le fait que personne ne devait effrayer les touristes ou donner de fausses informations sur la santé publique.

La Grèce n'a pas connu de gros problèmes de punaises de lit, contrairement à ce qui s'est passé en France cet été.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Black Friday : Faux prix et vraies arnaques ?

La Grèce à l'épreuve de nouvelles inondations

La Grèce déclare la "guerre" au changement climatique