EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Moscou et La Havane vont enquêter ensemble sur le recrutement de jeunes Cubains dans l'armée russe

La mère de Dannys Castillo, 27 ans, à qui on a promis un travail bien payé dans la construction en Russie.
La mère de Dannys Castillo, 27 ans, à qui on a promis un travail bien payé dans la construction en Russie. Tous droits réservés Ramon Espinosa/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Tous droits réservés Ramon Espinosa/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Par Euronews avec AFP
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Moscou et la Havane enquêteront ensemble sur les réseaux de recrutements de jeunes Cubains pour faire la guerre en Ukraine. Il s'agit de la première déclaration officielle de Moscou à ce sujet.

PUBLICITÉ

L'ambassadeur de Russie à Cuba Viktor Koronelli a déclaré que les deux pays allaient enquêter ensemble sur les réseaux de recrutements de jeunes Cubains pour faire la guerre en Ukraine. Au début du mois, la Havane a révélé avoir identifié et arrêté 17 personnes, pour leur lien présumé avec un réseau opérant depuis la Russie pour des recrutements illégaux. Aucune information n’a depuis été donnée par les autorités concernant la procédure.

Il s'agit de la première déclaration officielle de Moscou à ce sujet... Même si l'ambassadeur russe précise ne "pas savoir combien" de ressortissants de l’île sont concernés : "les organismes compétents travaillent, ils sont en contact aussi bien du côté russe que cubain. Pour le moment, je ne peux pas vous faire plus de commentaires."

Le 14 septembre dernier, le ministre cubain des Affaires étrangères, Bruno Rodriguez, a rappelé la "position sans équivoque" de son gouvernement "contre la participation de citoyens cubains à tout conflit, le mercenariat et le trafic d’êtres humains", et affirme mettre tout en oeuvre pour arrêter le groupe de rabatteurs.

Pourtant, depuis le début de l'affaire, les témoignages se multiplient sur des tentatives d'enrôlement dans l'armée russe, en échange d'un salaire de plusieurs milliers de dollars ou de la nationalité russe.

Sur le front ukrainien, Vladimir Poutine a demandé à un ancien lieutenant d'Evguéni Prigojine, Andreï Trochev, qui s'engagent du côté russe.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La mort d'Evgueni Prigojine change-t-elle les plans de la Russie en Afrique ?

A Cuba, Sergueï Lavrov parle de "sanctions illégales de l'Occident"

Un sous-marin nucléaire russe quitte La Havane avant des exercices militaires dans les Caraïbes