EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Rugby : la France en quarts après son succès face à l'Italie (60-7)

La France s'impose face à l'Italie, le vendredi 6 octobre 2023.
La France s'impose face à l'Italie, le vendredi 6 octobre 2023. Tous droits réservés AP Photo/Laurent Cipriani
Tous droits réservés AP Photo/Laurent Cipriani
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Contrat rempli pour le XV de France qui s’est qualifié pour les quarts de finale de la Coupe du monde de rugby.

PUBLICITÉ

Contrat rempli. Le XV de France, toujours amputé d'Antoine Dupont, s'est qualifié pour les quarts de finale de "sa" Coupe du monde avec sa quatrième victoire de rang, vendredi à Lyon, une démonstration tout en sérénité devant l'Italie (60-7).

En signant un succès marqué par le plus gros écart de l'histoire entre les deux équipes (53 points), les Français terminent premiers de leur poule A, devant les All Blacks, battus 27-13 en ouverture du Mondial.

En quart, ce devrait cependant être une autre paire de manches : les Bleus de Fabien Galthié, qui espèrent récupérer Dupont d'ici là, devraient en effet défier le terrible pack des Sud-Africains, champions du monde en titre.

Pour être fixés, les coéquipiers de Thomas Ramos, à nouveau brillant devant l'Italie avec vingt points, devront patienter jusqu'au résultat d'Irlande-Ecosse, disputé samedi (21h00). Une victoire écossaise au Stade de France pourrait en effet tout chambouler dans la poule B.

En attendant, les Français ont assuré l'essentiel, sans trembler, en passant huit essais aux Italiens, par les ailiers Damian Penaud (2e, 38e) et Louis Bielle-Biarrey (13e), l'arrière Thomas Ramos (22e) ou encore l'ouvreur Matthieu Jalibert (47e), le talonneur Peato Mauvaka (54e) ou le centre Yoram Moefana (63e, 75e).

Le quart ? "Une deuxième finale qui nous attend"

Les Français n'avaient plus fait le plein en phase de groupes depuis l'édition 2003 en Australie. A l'époque, les Bleus de Bernard Laporte, avec l'actuel sélectionneur Fabien Galthié au poste de demi de mêlée et le manager Raphaël Ibanez au talon, s'étaient arrêtés en demi-finales, battus par l'Angleterre (24-7).

Vingt ans plus tard, ils affichent d'autres ambitions. "Après une première finale contre les All Blacks (en match d'ouverture le 8 septembre, NDLR), on va jouer une deuxième finale de Coupe du monde. Je suis très heureux de valider la qualification mais on sait que, notre prochain rendez-vous, c'est une deuxième finale qui nous attend. Je pèse mes mots", a assuré Galthié.

"Quel que soit notre prochain adversaire, c'est clairement une finale: d'un côté, les champions du monde; de l'autre, les n°1 mondiaux. Le tirage a fait son travail, à nous de faire le notre."

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Mondial-2023 de rugby : l'Afrique du Sud sur le toit du monde pour la quatrième fois

Ouverture du Mondial de Rugby : la France s'impose sur la Nouvelle-Zélande

Rugby : Liesse au Capitole pour le 22e titre de champion de France du Stade toulousain