EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

En Russie, une cérémonie en souvenir des victimes de Staline, malgré la répression de Poutine

Une Russe dépose des fleurs au mémorial de la pierre Solovetski, à Moscou
Une Russe dépose des fleurs au mémorial de la pierre Solovetski, à Moscou Tous droits réservés AP Photo/Dmitry Serebryakov
Tous droits réservés AP Photo/Dmitry Serebryakov
Par Euronews avec AFP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Chaque année, des Russes rendent hommage aux victimes des purges de Staline, menées par la police politique, devant son siège à la Loubianka. Une cérémonie qui s’est tenue cette année dans un contexte tendu.

PUBLICITÉ

Des fleurs en hommage à ceux qui ont osé faire face à la dictature. Depuis quelques années, la Journée de commémoration des victimes de répressions politiques prend une signification particulière en Russie. A Moscou, de nombreuses personnes en ont profité pour manifester leur soutien aux opposants politiques récemment arrêtés par le Kremlin.

"C'est très important, car lors de ces événements, ces dernières années, les gens ne parlent pas seulement du passé, ils lisent les noms des victimes de Staline mais ils parlent aussi très souvent des prisonniers politiques actuels. C'est inacceptable pour les autorités" explique, Oleg Orlov, co-président de l'ONG Memorial, lauréat du prix Nobel de la Paix.

Son collègue Jan Rachinsky ajoute : "l'Etat dans son ensemble ne fait pratiquement rien. Nous voyons comment les autorités de Moscou traitent aujourd'hui cette cérémonie commémorative : nous sommes comme des terroristes, qui envisageraient de se rassembler ici."

Dissoute fin 2021 et lauréate du Prix Nobel de la paix en 2022, l'organisation Mémorial a organisé une lecture des des noms des victimes des purges de Staline entre 1936 et 1938.

De son côté, le Kremlin cherche à réhabiliter l'image du dictateur, et tente de minimiser les exécutions massives de cette époque.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La Russie dit avoir neutralisé trois drones navals en mer Noire

La détention en Russie de la journaliste Alsu Kurmasheva prolongée jusqu’au 5 décembre

Pression sur les médias indépendants : la Russie arrête une autre journaliste américano-russe