La tempête Ciaran fait au moins 16 morts et perturbe les transports en Europe

AP
AP Tous droits réservés Gregorio Borgia/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le bilan de la tempête Ciaran qui frappe l'Europe s'est alourdi vendredi à 15 morts, dont un enfant ukrainien de 5 ans en Belgique, et provoqué d'importantes perturbations, avec des ports fermés et des vols annulés.

PUBLICITÉ

La tempête, qui s'est décalée vers l'est après avoir frappé le littoral atlantique, a fait six morts en Toscane, dans le centre-nord de l'Italie, où elle a provoqué des précipitions record, ont annoncé les autorités locales.

"Ce qui s'est passé cette nuit en Toscane a un nom: changement climatique", a estimé le gouverneur de la Toscane, Eugenio Giani. Le gouvernement a décrété "l'état d'urgence" en faveur de cette région, afin de déployer des moyens financiers et matériels exceptionnels pour répondre à la crise.

Une première aide de l'Etat de cinq millions d'euros a été approuvée en conseil des ministres, a annoncé la cheffe de l'exécutif Giorgia Meloni.

A Florence, "la situation est critique", a prévenu dans la nuit de jeudi à vendredi le maire Dario Nardella sur X. Le fleuve Arno doit connaître son pic de crue vendredi à la mi-journée.

Des chutes d'arbres causées par les violentes rafales de vent sont à l'origine de plusieurs accidents mortels: deux victimes en Belgique - dont un enfant ukrainien qui jouait dehors à Gand - deux en France, une en plein centre de Madrid, une en Allemagne et un septième aux Pays-Bas.

Au Portugal, c'est la forte houle provoquée par Ciaran sur l'Océan atlantique qui a entraîné un drame: trois personnes sont mortes dans le naufrage d'un voilier battant pavillon danois qui s'est échoué sur une plage du centre du pays.

La tempête a fortement perturbé le trafic ferroviaire en Belgique, principalement en Flandre.

Ecoles fermées

Le trafic maritime a également été interrompu pour la journée de jeudi dans la zone portuaire d'Anvers. L'aéroport de Bruxelles a connu pour sa part de nombreux retards.

En France, les deux personnes décédées sont un septuagénaire qui a fait une chute au Havre (nord-ouest) après avoir été heurté par les volets de son habitation à cause des vents violents, et un chauffeur routier tué dans le nord du pays par la chute d'un arbre sur son poids-lourd.

Seize personnes dont sept sapeurs-pompiers ont été blessées dans la même zone, dont une grièvement. La Première ministre Elisabeth Borne a fait état de 47 blessés au total en France.

Un peu plus d'un demi-million de foyers étaient encore sans électricité vendredi matin, contre 1,2 million de la veille, selon le porte-parole du gouvernement Olivier Véran.

Les retours de vacances ce week-end seront "assurés" par la compagnie ferroviaire SNCF même si les perturbations liées à Ciaran se prolongeront encore, notamment dans le nord du pays jusqu'à samedi, a indiqué vendredi le ministre français chargé des transports, Clément Beaune. La circulation des trains régionaux dans l'ouest de la France avait été interrompue jusqu'à vendredi matin.

Ciaran avait gagné jeudi après-midi l'Angleterre, où vents violents et fortes pluies ont entraîné d'importantes perturbations, avec la suspension durant une bonne partie de la matinée des liaisons maritimes depuis le port de Douvres. Des centaines d'écoles ont été fermées.

L'île anglo-normande de Jersey, en alerte rouge, a enregistré des vents jusqu'à 160 km/h et 35 personnes ont dû loger à l'hôtel après des dégâts sur leurs habitations selon la police.

Championnat annulé

Tous les vols ont été annulés dans les aéroports de Jersey, Guernesey et Aurigny.

En Cornouailles, dans le sud-ouest de l'Angleterre, plus de 8.500 foyers ont été privés d'électricité.

Aux Pays-Bas, les championnats néerlandais de cyclisme contre le vent ont d'ailleurs été annulés à cause... du vent.

"Malheureusement le vent est devenu de plus en plus fort au fil des jours nous empêchant de lancer la course. La sécurité de tous est notre priorité principale", ont déclaré les organisateurs, la vitesse maximale du vent en course ne pouvant dépasser les 61 km/h.

PUBLICITÉ

A l'aéroport de Schiphol-Amsterdam, environ 200 vols, principalement sur des destinations européennes proches, ont été annulés jeudi. Le trafic ferroviaire et de ferries a été également perturbé.

Evénements météo extrêmes

Lors d'un déplacement en Bretagne, où les vents ont frôlé les 200 km/h, le président Emmanuel Macron a salué vendredi les secours "bien organisés" qui ont "permis de sauver beaucoup de vies", et a plaidé pour "rétablir au plus vite la vie normale".

Dans l'est de l'Espagne, un incendie de forêt apparu jeudi, attisé par des vents violents, faisait toujours rage vendredi dans la région de Valence, et plus de 800 personnes ont dû quitter leurs domiciles face à l'avancée des flammes, ont indiqué les autorités locales.

Des rafales de vent allant jusqu'à 120 kilomètres par heure entravent la lutte des 200 pompiers mobilisés contre ce sinistre.

La tempête a également entraîné jeudi l'interruption du trafic ferroviaire entre Ourense et Vigo ou entre La Corogne et Ferrol, en Galice, ainsi que sur d'autres petites lignes des régions de Cantabrie, des Asturies ou du Pays basque.

PUBLICITÉ

Les événements météorologiques extrêmes (cyclones, canicules, inondations, sécheresses…) sont des phénomènes naturels. Mais le réchauffement climatique provoqué par les émissions de gaz à effet de serre générés par l'activité humaine peut les amplifier.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Nouvelles manifestations d'agriculteurs en France et en Pologne

La guerre contre la drogue peut-elle être gagnée à Marseille ?

Paris 2024 : Emmanuel Macron a inauguré le village olympique