Troisième forum mondial sur la cybersécurité

Troisième forum mondial sur la cybersécurité
Tous droits réservés euronews
Par Euronews
Partager cet article
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Sommet à Riyad sur les moyens de lutter contre les menaces croissantes liées à la cybercriminalité

PUBLICITÉ

Le 3e Forum mondial sur la cybersécurité à Riyad a réuni des dirigeants mondiaux et des entreprises pour discuter et agir dans la lutte contre la cybercriminalité. Sous le thème "Définir les priorités partagées dans le cyberespace", l'événement encourage le dialogue, intègre les principaux moteurs qui le façonnent et soutient ceux qui travaillent à la stabilité cybernétique.

"Nous avons un ennemi commun” explique le Dr. Margarete Schramböck. “Cet ennemi est la désinformation” précise l’ancienne ministre autrichienne des Affaires numériques et économiques. “L’information est attaquée. Dans le cyberespace, elle est dévoyée. Nous devons nous occuper et, pour toute l’humanité, en tirer des enseignements."

Dr. Margarete Schramböck, ancienne ministre autrichienne des Affaires numériques et économiques
Dr. Margarete Schramböck, ancienne ministre autrichienne des Affaires numériques et économiquesEuronews

86 % des dirigeants d'entreprise pensent qu’une catastrophe cybernétique aura lieu dans les deux prochaines années. De son côté, Interpol classe la cybercriminalité parmi les cinq principales menaces mondiales.

Bernardo Pillot, Directeur adjoint d'Interpol aux opérations de lutte contre la cybercriminalité et de gestion des menaces
Bernardo Pillot, Directeur adjoint d'Interpol aux opérations de lutte contre la cybercriminalité et de gestion des menacesEuronews

Bernardo Pillot et le Directeur adjoint des opérations de lutte contre la cybercriminalité et de gestion des menaces à Interpol. À ses yeux, “les rançongiciels sont la plus grande menace. Elles sont en croissance depuis trois ans. Elles sont beaucoup plus nombreuses à l’échelle mondiale, pas seulement contre les grandes entreprises, elles visent aussi les PME, le secteur de la santé, de l’éducation.”

Selon Cybersecurity Ventures, au niveau mondial, le coût de la cybercriminalité devrait représenter environ 7,6 billions d'euros d'ici la fin de l'année.

Face aux menaces imminentes en matière de cybersécurité, la collaboration au niveau mondial des dirigeants de la planète et des entreprises, est au cœur de l’appel à prendre des mesures contre les cyber-menaces.

Jose Manuel Barroso est l’ancien Président de la Commission européenne et ancien Premier Ministre du Portugal. "J'ai participé au sommet du G20 de 2008 à 2014” raconte-t-il. “Malgré toutes les divergences, la coopération entre les États-Unis, la Chine et l'Union européenne était bonne. Je ne dirais pas que c'est le cas aujourd'hui. On observe un très net recul du niveau de coopération, un recul de la sincérité de la coopération au niveau mondial.”

Jose Manuel Barroso, ancien Président de la Commission européenne et ancien Premier Ministre du Portugal
Jose Manuel Barroso, ancien Président de la Commission européenne et ancien Premier Ministre du PortugalEuronews

Certaines des menaces les plus graves dans le monde de la cybersécurité sont dirigées contre les enfants. WeProtect Global Alliance est une organisation qui lutte contre l'exploitation sexuelle des enfants et les abus en ligne. Selon le directeur exécutif, Iain Drennan, les enfants sont de plus en plus menacés. "C'est quelque chose qui a considérablement augmenté au cours des deux dernières années” explique-t-il. “Le mois dernier, nous avons publié une évaluation mondiale des menaces qui enregistre une augmentation de 87 %. Nous constatons également l’utilisation croissante de l’IA dans le cadre d’extorsions financières."

Partager cet article