Islande : nouvelle faille découverte à Grindavík, les autorités s’attendent à une éruption imminente

La ville côtière de Grindavík a été évacuée.
La ville côtière de Grindavík a été évacuée. Tous droits réservés Brynjar Gunnarsson/(c)2021 Brynjar Gunnarsson
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Alors que des séismes se font toujours ressentir, la lave ne serait qu’à quelques mètres de la surface. Les autorités ont déclaré l’état d’urgence vendredi et évacué les principales villes menacées.

PUBLICITÉ

L’asphalte n’a pas résisté. Sur ces images amateur tournées dans le sud-ouest de l’Islande, on distingue une route détruite. Le déplacement de magma sous la croûte terrestre entraîne soulèvements de terrain et des séismes.

Plus de 590 tremblements de terre ont été enregistrés en Islande dans la nuit de dimanche à lundi. Les habitants craignent une éruption, comme celle qui a frappé l’île volcanique en juillet.

"C'est une situation désastreuse mais j'essaie de rester calme. Je ne suis tout simplement pas sûr de ce qui va se passer, et cette incertitude est la pire" explique Viktor Bulka, habitant de Grindavík.

Son voisin, Mateusz Droszkowski, ajoute : "nous avons acheté une maison ici l'année dernière. Nous avons investi tout ce que nous avions et nous avons vendu la maison que nous avions en Pologne. Nous voulions commencer une nouvelle vie ici. Et il y a beaucoup d'incertitude là-bas, nous avons une hypothèque élevée et nous Je ne sais pas si les banques nous aideront ou nous soutiendront d'une manière ou d'une autre, ou si les compagnies d'assurance."

Les volcanologues estiment que du magma s'est déjà infiltré sous la ville et craignent que la fracture, longue de 15 kilomètres, ne touche les quartiers résidentiels. Plus de 4000 habitants ont été évacués.

La situation a également provoqué des perturbations du trafic aérien, les autorités islandaises ayant augmenté l’alerte aérienne au niveau orange. Les éruptions volcaniques constituent un danger pour les vols des compagnies aériennes, car les nuages ​​de cendres peuvent endommager les moteurs et les systèmes de contrôle, ainsi que réduire la visibilité.

C’est en Islande, où plus de 30 systèmes volcaniques sont actifs, que l’attention est la plus grande, compte tenu des impacts passés, tels que l’éruption de l’Eyjafjallajokull en 2010, qui a provoqué des perturbations considérables du trafic aérien transatlantique.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Islande : Grindavik toujours sous la menace d’une éruption volcanique

Islande : éruption volcanique, des jets de lave visibles depuis Reykjavik

Islande : Nouvelle éruption volcanique près de Grindavík