Des rassemblements contre les violences faites aux femmes organisés dans le monde entier

Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, le 25 novembre 2023.
Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, le 25 novembre 2023. Tous droits réservés Felipe Dana/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Des milliers de personnes ont manifesté ce samedi contre les violences faites aux femmes. Entre 12 et 15 % des femmes en Europe sont quotidiennement confrontées à de la violence domestique.

PUBLICITÉ

A l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, des milliers de personnes ont manifesté pour une meilleure protection des victimes de violences, dans l’entreprise, le couple ou encore dans les conflits armés.

Le Conseil de l'Europe estime qu'entre 12 et 15 % des femmes en Europe sont quotidiennement confrontées à la violence domestique.

Comme de nombreux pays, l’Espagne a renforcé sa législation pour faire face à ce problème. Mais les associations féministes alertent sur l'émergence de nouveaux types de violence via les nouvelles technologies, notamment l'intelligence artificielle.

"Ce qui est important, c’est que la voix des femmes et la voix de toutes les féministes contre la violence, contre tous les types de violence à l’égard des femmes, soient entendues haut et fort" a déclaré Ana Redondo, Ministre espagnole de l'Égalité.

A Rome, la marche dontre les violences faites aux femmes a pris une importance particulière avec le meurtre de Giulia Cecchettin par son ex-petit-ami.

Des rassemblements similaires ont eu lieu aux États-Unis, en Amérique latine et en Asie.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Pourquoi le projet de l'UE de criminaliser les relations sexuelles non consensuelles s'effondre-t-il ?

Minute de silence en hommage à Giulia Cecchettin

L’UE fait un pas de plus contre les violences faites aux femmes