La compagnie aérienne Emirates s'apprête à agrandir sa flotte avec des centaines de nouveaux avions

La compagnie aérienne Emirates s'apprête à agrandir sa flotte avec des centaines de nouveaux avions
Tous droits réservés euronews
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le président de la compagnie aérienne Emirates, Tim Clark, rencontre Euronews pour évoquer l'avenir de l'industrie aéronautique au lendemain de la pandémie.

PUBLICITÉ

La compagnie aérienne Emirates a commencé la semaine au salon aéronautique de Dubaï en annonçant sa décision de renforcer sa flotte avec une commande de 90 Boeing 777X, représentant un montant de 47 milliards d'euros.

Interrogé par Euronews, le président d'Emirates, Tim Clark, a déclaré : « Nous avons donc au total 245 Boeing en commande, et 50 A350 qui devraient être livrés à partir de l'année prochaine. Tout cela fait partie intégrante du développement de notre réseau pour les 10 ou 15 prochaines années. » Après quelques années difficiles post-COVID, Clark affirme que « la demande reste très forte » pour l'industrie aéronautique et que « le Moyen-Orient est très puissant

en termes d'activité économique, d'investissements étrangers et de création de richesse en Arabie saoudite et dans les États environnants. »

Les objectifs de l'industrie en matière de durabilité visent une consommation nette zéro d'ici à 2050. Quant à l'engagement d'Emirates en matière de réduction des émissions, il a déclaré : « Nous nous sommes fixé un objectif. Nous sommes sur la bonne voie. Si nous agissons correctement et que nous faisons de notre mieux, cette échéance pourrait être avancée ou repoussée. Mais il faut avancer dans cette direction. »

« Nous sommes loin d'avoir des appareils capables de voler sans émissions de carburant », a-t-il ajouté. « Nous pouvons adopter le SAF. Nous pouvons entreprendre de nombreuses activités et c'est ce que nous faisons. »

Quant aux défis que devront relever les compagnies aériennes au cours des prochaines années, il déclare que le plus important pour Emirates relève de son incapacité à se développer au rythme qu'elle souhaiterait. Il nous livre également ses conseils pour l'avenir : « Ce secteur est là pour durer. Il faut chercher à tirer le meilleur parti du produit. Rester concentré sur ce que vous pensez pouvoir apporter et ajouter une plus-value aux actionnaires, ainsi qu’à soi-même. »

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Des employés de l'aéroport de Tenerife arrêtés après la disparition de bagages d'une valeur de 2 millions d'euros

No Comment : ultimes pressions des activistes du climat à Dubaï

COP 28 : des financements massifs pour adapter l'agriculture aux défis climatiques