Journée mondiale de lutte contre le sida : éradiquer le VIH d'ici 2030 ?

A l'occasion de la Journée mondiale de lutte contre le sida, AHF Royaume-Uni lance un avertissement : " Ce n'est pas fini ". (Graphic : Business Wire)
A l'occasion de la Journée mondiale de lutte contre le sida, AHF Royaume-Uni lance un avertissement : " Ce n'est pas fini ". (Graphic : Business Wire) Tous droits réservés AP Graphic
Par Somaya Aqad , Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Ce 1er décembre marque la journée de lutte contre le sida. Cet évènement intitulé "Confier le leadership aux communautés " et accompagné d'un rapport, qui met en lumière la possibilité d'éradiquer le VIH.

PUBLICITÉ

Comme chaque année, depuis 1988, ce 1er décembre marque la journée mondiale de la lutte contre le sida. Tous les ans une nouvelle thématique est choisie  par le Comité directeur mondial de la Campagne mondiale contre le SIDA (World AIDS Campaign, WAC), qui guide les activités de sensibilisation et les campagnes de cet événement. Pour cette 35ème édition, la thème est intitulée: "Confier le leadership aux communautés ". L'ONUSIDA organisme des Nations unies est en charge des actions de sensibilisation et des politiques publiques menées à travers le monde.

À cette occasion, l'ONUSIDA dévoile un rapport indiquant la possibilité d'éradiquer le virus du VIH, à l'horizon 2030. Cependant Angeli Achrekar, directrice exécutive adjointe de l'ONUSIDA, rappelle que pour arriver à cet objectif, il va falloir mieux définir et prendre en charge les populations à risque, en leur offrant une meilleure prise en charge. Même si l'ONUSIDA se félicite de la baisse des contaminations du sida, l'organisme rappelle que près de 39 millions de personnes vivaient avec le virus du VIH, en 2022.

Par ailleurs, l'organisation mondiale de la santé estime que 630 000 personnes sont mortes du VIH et 1,3 million de personnes ont contracté le virus, toujours en 2022.

Il n'existe pas à ce jour de vaccin ou de médicaments pouvant soigner la maladie. la meilleure protection reste la prévention comme l'utilisation de préservatifs, et le dépistage sanguin.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le “patient de Düsseldorf”, troisième personne à guérir du sida

Le sida, l’autre pandémie en cours depuis 40 ans

"Le Sida reste une pandémie" selon l'Onusida