Judo : deux médailles d'or pour le Japon au Grand Slam de Tokyo

Finale de -90 kg lors du Grand Slam de Tokyo, samedi 2 décembre 2023.
Finale de -90 kg lors du Grand Slam de Tokyo, samedi 2 décembre 2023. Tous droits réservés Gabriela Sabau/FIJ
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

En +78 kg, la Française Léa Fontaine s’est inclinée en finale contre la Japonaise Mao Arai et son brillant travail au sol.

PUBLICITÉ

C’est au Japon, pays qui a vu naitre le judo, que près de 500 athlètes représentant plus de 80 nations, participent au Grand Slam de Tokyo ce week-end.

Dans la catégorie des –73 kg, l’Azerbaïdjanais Hidayat Heydarov s’est imposé en finale face au Japonais Soichi Hashimoto grâce à un superbe waza-ari.

Le président de la Fédération japonaise de Judo, Shinichi Nakamura, a remis les médailles.

"C'est spécial de combattre à Tokyo, je n'ai jamais venu ici pour un Grand Slam. Mais j'ai participé aux Championnats du monde de Tokyo et j'y ai gagné une médaille, a déclaré Hidayat Heydarov. S'imposer ici en finale face à un Japonais, alors que j'ai déjà perdu contre lui plusieurs fois, c'est un sentiment très spécial."

En –57 kg, la Canadienne Christa Deguchi a battu en finale la Brésilienne Jessica Lima en marquant ippon. Une victoire entièrement méritée.

Les médailles ont été distribuées par un autre Canadien, le directeur sportif de la Fédération internationale de Judo, Michael Tamura.

"Quand j'étais petite, j'avais l'habitude de courir après les autographes, raconte Christa Deguchi. Alors maintenant que je suis de l’autre côté, je prends plaisir à aller au contact des enfants. Ils ont besoin de rêver et peut-être qu’à l’avenir, certains d’entre eux pourront combattre ici. Je serais heureuse que cela se produise".

En +78 kg, la Française Léa Fontaine s’est inclinée en finale contre la Japonaise Mao Arai et son brillant travail au sol.

Jean-Luc Rougé, membre du Comité exécutif de la FIJ, a remis les médailles.

En –81 kg, c’est le Sud-coréen Joonhwan Lee qui s’est imposé dans une finale de haut niveau face au Belge Matthias Casse, grâce à un waza-ari.

Les médailles ont été remises par le trésorier général de la FIJ, Nasser Al Tamimi.

En –90 kg, Sanshiro Murao a offert au Japon une deuxième médaille d’or avec un énorme ippon en finale, face au Géorgien Luka Maisuradze.

Le directeur de la formation et de l'entraînement de la FIJ, Mohammed Meridja, a distribué les médailles.

Enfin, en –70 kg, la Néerlandaise Sanne van Dijke a privé le Japon de l’or en s’imposant en finale face à Shiho Tanaka.

La secrétaire générale de la FIJ, Lisa Allan, a remis les médailles.

L’équipe japonaise s’est montée à la hauteur de l’événement lors de cette première journée du Grand Slam de Tokyo, avec plusieurs ippons spectaculaire, pour la plus grande joie du public.

La légende du judo, Ono Shoei, est lui venu partager un moment avec ses fans.

Suite et fin de la compétition ce dimanche.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'Italie domine le podium du Grand Chelem d'Abu Dhabi

Judo : Astride Gneto s'incline en finale face à Uta Abe à Tokyo

Grand Chelem de Judo de Tachkent : pluie de waza-aris sur les tatamis