En Ukraine, des manifestations pour la libération de soldats emprisonnés par la Russie

People hold posters reading "Return defenders of Mariupol", "Free Azov", and others, during a demonstration in central Kyiv, Ukraine, Sunday, Dec. 3, 2023. The demonstration o
People hold posters reading "Return defenders of Mariupol", "Free Azov", and others, during a demonstration in central Kyiv, Ukraine, Sunday, Dec. 3, 2023. The demonstration o Tous droits réservés Alex Babenko/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Par Somaya Aqad, AP, Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Rassemblées sur la place de l'Indépendance à Kyiv, des centaines de personnes brandissant des banderoles et des pancartes demandent la libération de soldats emprisonnés par la Russie lors de la bataille de Marioupol.

PUBLICITÉ

Ce dimanche matin dans la capitale ukrainienne, des familles et des  proches ont manifesté pour les soldats Ukrainiens emprisonnés par la Russie.

 Des centaines de personnes brandissant des banderoles et des pancartes, se sont rassemblées sur la place de l'Indépendance afin de demander la libération immédiate des soldats faits prisonniers alors qu’ils combattaient sur le front les soldats russes durant la bataille de Marioupol.

C’est l’association Azovstal Families, du nom de cette usine métallurgique où les combattants ukrainiens avaient trouvé refuge durant des semaines, qui a organisé la manifestation. Les combattants ont dû ensuite quitter sur ordre du gouvernement ukrainien l’aciérie,  c’est là qu’ils ont été capturés par les troupes russes.

Le parquet général ukrainien a ouvert une enquête pour crimes de guerre présumés contre des soldats ukrainiens, abattus par les russes alors qu'ils se rendaient.

 L'invasion russe en Ukraine avait commencé le jeudi 24 février,  la ville portuaire de Marioupol avait résisté dans le Sud-est du pays, jusqu'au vendredi 20 mai, date de la chute de l'aciérie d'Azovstal où étaient retranchés des combattants ukrainiens pour faire face à l'armée russe.

Depuis mai dernier, la ville de Marioupol est tombée aux mains des Russes. Assiégée la ville est devenue un champ de ruine. Selon Kiev, la ville-martyre a été détruite à 90% et au moins 20 000 personnes ont été tuées. Après la chute d'Azovstal, Volodymyr Zelensky n'a pas parlé de "reddition" mais plutôt du "sauvetage de nos héros" .

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Zelensky : La guerre en Ukraine entre dans "une nouvelle phase"

Le documentaire primé "20 jours à Marioupol" sur le siège russe de la ville ukrainienne, projeté à l'ONU

Ukraine : les forces russes poursuivent leurs opérations autour d'Avdiivka