EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Le documentaire primé "20 jours à Marioupol" sur le siège russe de la ville ukrainienne, projeté à l'ONU

Daisy Veerasingham, présidente et directrice générale de l'AP, et Julie Pace, première vice-présidente et rédactrice en chef de l'AP, regardent le document au siège de l'ONU.
Daisy Veerasingham, présidente et directrice générale de l'AP, et Julie Pace, première vice-présidente et rédactrice en chef de l'AP, regardent le document au siège de l'ONU. Tous droits réservés Eduardo Munoz Alvarez/AP
Tous droits réservés Eduardo Munoz Alvarez/AP
Par David MouriquandAP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

"Nous voulons réaffirmer notre engagement envers les valeurs de l'ONU, et c'est pourquoi nous avons choisi de diffuser ce documentaire très important".

PUBLICITÉ

Plus d'une centaine d'ambassadeurs, de journalistes et de représentants d'un large éventail de la société ont assisté lundi soir à la projection à l'ONU du documentaire primé " 20 jours à Marioupol". Ce documentaire suit un trio de journalistes de l'Associated Press pendant le siège implacable de la ville portuaire ukrainienne par la Russie, dans les premiers jours de la guerre.

L'ambassadrice du Royaume-Uni, Barbara Woodward, qui a coorganisé la projection, a déclaré que le film était important car "l'invasion de l'Ukraine par la Russie menace ce que l'ONU représente : un ordre international dans lequel la souveraineté et l'intégrité territoriale de tous les pays sont fondamentales".

"Nous voulons réaffirmer notre engagement envers les valeurs de l'ONU, et c'est pourquoi nous avons choisi de projeter ce documentaire très important", a-t-elle assuré, en accueillant le public au siège de l'ONU, à New York.

La projection a lieu au début de la 78e session de l'Assemblée générale des Nations unies, et une semaine avant l'arrivée des dirigeants mondiaux pour leur réunion annuelle, où la guerre en Ukraine devrait être sous les feux de la rampe - en particulier avec le président ukrainien Volodymyr Zelensky, qui devrait s'exprimer en personne pour la première fois.

Eduardo Munoz Alvarez/AP
Le journaliste d'Associated Press Mstyslav Chernov délivre un message vidéo depuis le terrain en Ukraine avant la projection du documentaire primé "20 jours à Mariupol".Eduardo Munoz Alvarez/AP

L'ambassadrice américaine auprès des Nations unies, Linda Thomas-Greenfield, l'autre co-organisatrice, a affirmé que " 20 jours à Marioupol " documentait "les horreurs de la guerre d'agression du président russe Vladimir Poutine".

"Nous sommes ici ce soir pour témoigner, pour témoigner de ces horreurs et pour réaffirmer notre engagement en faveur de la justice et de la paix", déclare-t-elle. "Nous devons continuer à demander des comptes à la Russie pour ses atrocités. Nous devons continuer à soutenir le peuple ukrainien dans les moments difficiles qu'il traverse".

Eduardo Munoz Alvarez/AP
L'ambassadeur ukrainien à l'ONU, Sergiy Kyslytsya, Linda Thomas-Greenfield, ambassadrice américaine à l'ONU, au centre, et l'ambassadrice du Royaume-Uni, Barbara WoodwardEduardo Munoz Alvarez/AP

Le documentaire est tiré de 30 heures d'images tournées à Marioupol par Mstyslav Chernov, journaliste d'Associated Press, et ses collègues, après l'invasion de l'Ukraine par la Russie,le 24 février 2022 et le siège de Marioupol. Il documente les combats dans les rues, la pression écrasante sur les habitants et les équipes médicales de Marioupol, et les attaques qui ont tué des femmes enceintes, des enfants et d'autres personnes.

Il s'agit du premier long métrage de Mstyslav Chernov et d'une œuvre essentielle de journalisme et de documentaire.

Le film a été présenté pour la première fois cette année au festival du film de Sundance, aux États-Unis, où il a remporté le prix du public dans la catégorie des documentaires sur le cinéma mondial. Depuis, il a fait le tour de plusieurs grands festivals de cinéma, comme le CPH DOX au Danemark, le festival Hot Docs au Canada et le festival international du documentaire sur les droits de l'homme Docudays UA en Ukraine, où il a remporté le prix principal.

AP Photo
L'affiche de "20 Days in Mariupol"AP Photo

Le reportage de l'Associated Press à Marioupol a suscité l'ire du Kremlin. L'ambassadeur à l'ONU, Vasily Nebenzia, a prétendu, lors d'une réunion du Conseil de sécurité, que les photos montrant les conséquences d'un tir de missile sur une maternité avaient été mises en scène.

Le siège, qui a pris fin le 20 mai 2022 avec la reddition d'un petit groupe de combattants ukrainiens dépassés par les armes et les effectifs dans l'usine sidérurgique d'Azovstal, a laissé la ville en ruines et environ 25 000 personnes ont trouvé la mort.

Le comité ukrainien des Oscars examinera la candidature de 20 Days in Mariupol pour désigner un candidat ukrainien à la 96e cérémonie des Oscars dans la catégorie du meilleur long métrage international.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

En Ukraine, des manifestations pour la libération de soldats emprisonnés par la Russie

Le cliché d'une victime d'une frappe sur la maternité de Marioupol remporte le World Press Photo

F1 : le coming out de Ralf Schumacher ouvre la voie à une plus grande diversité