EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Le blocus des routiers continue à la frontière polono-ukrainienne

Une file d'attente sans fin pour traverser la frontière entre la Pologne et l'Ukraine
Une file d'attente sans fin pour traverser la frontière entre la Pologne et l'Ukraine Tous droits réservés Remy de la Mauviniere/AP
Tous droits réservés Remy de la Mauviniere/AP
Par euronews (adapté de l'anglais)
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le trafic des poids-lourds demeure très perturbé entre la Pologne et l'Ukraine. Les routiers polonais reprochent à leurs confrères ukrainiens une concurrence déloyale. Reportage de notre correspondante Magdalena Chodownik.

PUBLICITÉ

Le blocus des frontières avec l'Ukraine par les routiers polonais n'en finit plus. Depuis un mois, le temps d’attente pour les poids lourds se compte désormais en centaines d’heures. Un mouvement de mécontentement auquel participent des agriculteurs polonais. 

Ce blocus contre la concurrence ukrainienne, jugée déloyale par les Polonais, a créé de longues files d'attente, provoquant d'importantes perturbations, aggravées par les conditions hivernales. 

L'une des principales plaintes des propriétaires d'entreprises de transport polonaises est la suppression des permis pour les conducteurs ukrainiens afin d'éviter des perturbations dans les transports.

"Le grief fondamental des conducteurs", explique Edyta Ozygala, propriétaire d'une entreprise de transport, _"_concerne l'exclusion des conducteurs de l'UE d'un système que nous appelons la 'file d'attente électronique' qui régule les départs d'Ukraine et l'entrée en Pologne. Ce temps est du temps perdu, en attendant le départ d'Ukraine. Nous devons y passer plusieurs jours, en général, pour le moment, nous attendons environ 12 à 14 jours, et nous attendons dans les voitures."

Le deuxième problème important concerne la Commission européenne et ses restrictions sur le nombre de camions transitant par l’Ukraine et l’UE – elles ont été modifiées pour aider l’Ukraine après l’invasion russe.

"Nous voulons le retrait du contrat défavorable UE-Ukraine, insiste Krzysztof Bosak, député, du parti de la Confédération. Un contrat qui a supprimé un système de permis mutuels qui réglementait auparavant [les relations entre] l'Ukraine et lUE. Avec des exaltations au sein du secteur des transports. La suppression totale du système de permis, comme l'a fait Bruxelles, a complètement déstabilisé le marché, et nous avons besoin d'un retour à la situation normale dans laquelle les entrepreneurs des deux côtés bénéficieront de savoir où ils en sont".

Cela fait déjà un mois que dure le conflit à la frontière avec l'Ukraine et ces derniers jours, explique notre correspondante Magdalena Chodownik, mais lemouvement commence à s'étendre. Les Polonais ont été récemment rejoints par les chauffeurs de camion en Slovaquie.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Entre l'Ukraine et la Pologne, une frontière bloquée et des routiers au désespoir

Les agriculteurs bulgares font pression pour interdire les importations de céréales ukrainiennes

L’Ukraine poursuit devant l’OMC trois Etats membres de l’UE