EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Les agriculteurs bulgares font pression pour interdire les importations de céréales ukrainiennes

Les agriculteurs veulent faire pression sur le gouvernement pour qu’il change de position et interdise les importations de produits agricoles en provenance d’Ukraine.
Les agriculteurs veulent faire pression sur le gouvernement pour qu’il change de position et interdise les importations de produits agricoles en provenance d’Ukraine. Tous droits réservés SCOTT HEPPELL/AP2010
Tous droits réservés SCOTT HEPPELL/AP2010
Par Euronews avec AFP
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les producteurs de céréales bulgares bloquent les routes importantes à Sofia afin de faire pression sur le gouvernement pour qu’il change de position et interdise les importations de produits agricoles en provenance d’Ukraine.

PUBLICITÉ

Des dizaines de tracteurs bulgares ont bloqué les routes principales qui mènent à Sofia pour protester contre la levée d'embargo sur les importations de produits ukrainiens décidée par le parlement bulgare. Le mouvement a été lancé par les producteurs de céréales, et a été suivi par toutes les grandes branches agricoles, y compris les maraîchers, les apiculteurs et les viticulteurs.

"Pourquoi notre pays permet-il aux déchets turcs d'entrer sur notre marché sous forme de raisins et de pouvoir faire chuter mon prix alors que je n'ai même pas de subvention ?" expliqe  Martin Penchev, viticulteur.

De nombreux agriculteurs craignent que la fin de cette interdiction ne crée une concurrence déloyale sur le marché bulgare. Tsanko Tsanev, éleveur de bétail, ajoute : "nous__protestons contre l'importation de céréales, de lait, de fruits et de légumes. Il s'agit d'une protestation de l'ensemble du secteur agricole du pays, et pas seulement des producteurs de céréales."

La route menant au Danube, qui marque la frontière avec la Roumanie a également été bloquée par des équipements agricoles. Les manifestants demandent également au Premier ministre, qui a qualifié le mouvement de "terroriste", de s'excuser.

"La protestation actuelle semble porter sur des problèmes qui ont déjà été résolus, ou sur des revendications qui ne peuvent pas être résolues de la manière qu'ils souhaitent parce que les délais fixés ne peuvent être respectés" a déclaré Nikolaï Denkov.

En plus d'arrêter les importations en provenance d'Ukraine, les agriculteurs réclament également des financements supplémentaires de la part de l'État. Ils prévoient un grand rassemblement ce mardi devant le parlement bulgare à Sofia.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le blocus des routiers continue à la frontière polono-ukrainienne

Les agriculteurs polonais craignent le retour des céréales ukrainiennes sur leur marché

Le PPE ne cherchera pas à conclure un accord avec Giorgia Meloni, selon les chrétiens-démocrates