Les présidents de l'Azerbaïdjan et du Kazakhstan parlent stratégie économique et géopolitique

Les présidents de l'Azerbaïdjan et du Kazakhstan parlent stratégie économique et géopolitique
Tous droits réservés euronews
Par Galina Polonskaya
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La paix entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan est-elle possible ? Comment le Kazakhstan envisage-t-il les relations avec la Russie ? Ilham Aliyev et Kassym-Jomart Tokaïev répondent aux questions d'Euronews.

Les Nations unies ont récemment organisé à Bakou une conférence économique régionale réunissant les dirigeants des pays participant au programme SPECA d’Asie centrale, d’Afghanistan et d’Azerbaïdjan.

La correspondante d'Euronews, Galina Polonskaya, s'est entretenue avec le président azerbaïdjanais, Ilham Aliyev, et le président kazakh, Kassym-Jomart Tokaïev, au sujet des stratégies économiques régionales et de leurs relations avec les pays voisins.

Selon le Ilham Aliyev, les réformes, la réduction de la pauvreté et la gestion de la dette extérieure sont les principales raisons de la croissance de l'Azerbaïdjan.

En mettant l’accent sur la coopération internationale, les investissements et en s'engageant à doubler le potentiel économique du Kazakhstan d'ici à 2029, Kassym-Jomart Tokaïev vise lui une croissance de 5% pour son pays.

Le président azerbaïdjanais met en avant les exportations de gaz de son pays vers l'Europe et sa contribution à la sécurité énergétique de ce continent, ainsi que ses investissements dans le secteur des énergies vertes.

Le président kazakh dit qu'il considère l'activité énergétique de son pays comme vitale, et que le Kazakhstan vise le net zéro émission de gaz à effet de serre d'ici à 2060. Il souligne également que la Russie est un « partenaire stratégique du Kazakhstan » et reconnait son importance dans la région.

Kassym-Jomart Tokaïev affirme que « malgré certaines divergences sur la scène internationale, le Kazakhstan et la Russie continueront de travailler ensemble. »

Abordant le conflit du Haut-Karabakh, le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev, a énoncé « cinq principes fondamentaux » qui, selon lui, constitueront la base d'un accord de paix avec l'Arménie, avec notamment « la reconnaissance mutuelle de l'intégrité territoriale de chacun, le non-recours à la force et aucune revendication de territoire réciproque ».

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

États-Unis : Gaza s'invite dans la primaire démocrate du Michigan

En Grèce, les agriculteurs réclament un ajustement immédiat de la Politique Agricole Commune.

Azerbaïdjan : le président sortant Ilham Aliyev réélu sans surprise